Ford va utiliser le Gorilla Glass pour ses voitures

Ford vient d’annoncer une nouvelle pour le moins surprenante. Le constructeur a effectivement décidé d’utiliser du Gorilla Glass pour le pare-brise de certaines de ses voitures, et notamment pour celui de la prochaine GT. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas pour améliorer la résistance de la pièce. Pas du tout, même.

Le Gorilla Glass est disponible depuis un moment sur le marché mais cette technologie est surtout utilisée sur nos terminaux nomades et sur nos appareils connectés.

Gorilla Glass Ford GT

La prochaine Ford GT aura droit à du Gorilla Glass.

Si l’on en croit Corning, alors ce revêtement serait utilisé par une trentaine de marques et il équiperait un peu plus de 900 terminaux différents. Cela représente tout de même plus d’un milliard d’appareils et autant dire que ce chiffre donne franchement le tournis.

Ford va utiliser du Gorilla Glass sur la prochaine GT !

Je ne sais pas si vous le savez mais le Gorilla Glass est un type de verre d’alcali-aluminosilicate doté de plusieurs attributs bien particuliers. Il est extrêmement fin, pour commencer, et il est aussi très solide.

Mieux, il est en plus capable de résister aux rayures et c’est précisément ce qui a poussé les constructeurs à l’utiliser dans l’élaboration des vitres de protection de nos smartphones.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce matériaux n’est pas uniquement utilisé au niveau de leur écran. Samsung, par exemple, a fait le choix d’utiliser du Gorilla Glass 4 sur les deux faces du Galaxy S6 et de ses différentes déclinaisons.

Mais quel est le rapport avec un constructeur automobile ?

Ford a décidé d’utiliser du Gorilla Glass 4 sur le pare-brise et sur le capot moteur de la prochaine Ford GT, soit sur la voiture qui participera à la future édition des 24 Heures du Mans.

Si le géant américain a fait ce choix, ce n’est évidemment pas pour améliorer la résistance du véhicule. En réalité, ce verre va surtout lui permettre de réduire l’épaisseur de ces éléments. Grâce à ce système, Ford va gagner pas moins de 5 kg et il ne s’agit évidemment pas d’un détail anodin puisque le moindre gramme peut faire la différence en matière de course automobile.

Quoi qu’il en soit, Corning doit certainement se frotter les mains.

Mots-clés corningford