Foxconn compte remplacer ses employés par des robots

Foxconn a souvent été pointé du doigt à cause des conditions de travail de ses employés. Le géant chinois a donc commencé à investir dans des robots en 2014 et les premiers tests ont visiblement été concluants car il compte de se séparer de 60 000 salariés. Des salariés remplacés par des milliers de robots intelligents.

L’entreprise chinoise a été fondée dans les années 70 et elle n’a eu aucun mal à s’imposer sur le secteur. Elle travaille actuellement avec les plus grandes multinationales et c’est d’ailleurs elle qui assemble les terminaux produits par Apple, Samsung et beaucoup d’autres de leurs concurrents.

Foxconn

Foxconn aurait l’intention de remplacer la plupart de ses employés par des robots.

Mais voilà, Foxconn a été au centre de nombreuses polémiques au fil de ces dernières années et la société a même été accusée par certains organismes d’imposer des conditions de travail inhumaines à ses employés et de ce pas respecter la convention pour les droits de l’homme.

Foxconn et les droits de l’homme, ce n’est pas vraiment ça

Entre 2007 et 2010, l’entreprise a d’ailleurs du faire face à une vague de suicides. Officiellement, dix-huit employés ont tenté de mettre fin à leurs jours mais certains ouvriers interrogés clandestinement ont fait état de plusieurs centaines de morts sur cette période.

Certains témoignages accablants ont même révélé que les ouvriers présents sur les chaînes de production étaient fréquemment exposés à des substances extrêmement toxiques comme du cuivre, ni nickel et des gaz contenant des vapeurs d’acide et de cyanure.

Il y a eu un nouveau rebondissement en 2010 lorsque les médias ont révélé que le temps de travail hebdomadaire chez Foxconn dépassait les 60 heures, et parfois même les 73 heures ! C’est aussi à cette époque que nous avons appris que l’entreprise faisait travailler des adolescents de quinze ans.

Foxconn a été alors obligé de prendre des mesures, sous la pression de ses clients. La même année, l’entreprise a embauché pas moins de 2 000 psychologues pour tenter d’améliorer la situation et elle a en plus consenti à augmenter ses employés de 30 %.

Elle a remis le couvert quelques mois plus tard en les augmentant une nouvelle fois de 70 %, pour un salaire moyen estimé à l’heure actuelle à environ 250 € par mois.

La situation ne s’est cependant pas suffisamment améliorée et la société a été la cible de nombreuses critiques dans les années qui ont suivi. En 2011, elle a donc commencé à travailler sur des machines afin de remplacer ses employés et elle a même mis en place un peu plus de 10 000 robots afin de soulager sa main d’oeuvre.

Foxconn veut remplacer ses employés par des robots

Les mesures prises par Foxconn ont évidemment eu un impact sur le coût de sa masse salariale et c’est sans doute ce qui a poussé le géant chinois à intensifier ses efforts. Il a donc l’intention de licencier 60 000 salariés et de les remplacer par plusieurs milliers de robots spécialement développés pour l’occasion.

Certaines de ces machines ont déjà été mises en place et une des usines de l’entreprise ne compte ainsi plus que 50 000 employés, contre plus de 110 000 auparavant.

Toutefois, les déclarations de la firme ne sont pas claires et nous ignorons pour le moment si ces ouvriers seront réellement licenciés ou s’ils seront réaffectés à d’autres postes.

D’après un porte-parole de l’entreprise, ces robots seraient essentiellement utilisés pour effectuer des tâches répétitives et les salariés remplacés devraient avoir droit à des formations, mais il est possible qu’elle cherche à noyer le poisson comme elle l’a fait à de multiples reprises par le passé.