Foxconn suspend sa production dans la ville de Shenzhen

Face aux récentes décisions des autorités locales, Foxconn et d’autres fournisseurs ont dû arrêter des opérations au sein de leurs centres technologiques sis à Shenzhen. Selon la commission nationale de la santé, une forte hausse de nouveaux cas de Covid-19 a été constatée au cours des dernières semaines. Dimanche dernier, 60 nouveaux cas ont été signalés à Shenzhen. Au vu de cela, chacun des 17 millions d’habitants sera testé afin de minimiser la propagation.

Conformément à la nouvelle politique Covid-19 du gouvernement local, Foxconn annonce la suspension de production au sein de ses usines à Shenzhen et jusqu’à nouvel ordre. De ce fait, l’exploitation de Foxconn à Shenzhen, en Chine, a été suspendue à compter du 14 mars et, pour l’instant, aucune date de reprise n’a encore été mentionnée par le gouvernement local.

Foxconn
©unitysphere/123RF.COM

D’autres entreprises sont également touchées par ces nouvelles restrictions

Au vu de l’augmentation des cas signalés, Foxconn n’est pas la seule entreprise technologique à devoir suspendre ses opérations dans la ville de Shenzhen. Étant le plus important fabricant d’électroniques sous contrat dans le monde, Foxconn fournit également d’autres entreprises telles que Apple et Samsung. Ces entreprises, tout comme les fournisseurs des services jugés non essentiels seront également contraints de suspendre leurs activités.

D’autres grandes entreprises chinoises de technologie comme Huawei, Tencent et Oppo siègent également à Shenzhen près de la frontière avec Hong Kong. Tout comme Foxconn, elles devront se soumettre aux ordres de fermeture émanant des autorités locales. À Shanghai, le principal fabricant de puces SMIC annonce également de nouvelles restrictions.

Comment la Chine prévoit-elle de gérer cette nouvelle propagation d’Omicron ?

Même si le dernier variant Omicron semble plus féroce, la Chine adoptera les mêmes approches fermes que pour le précédent. Après le signalement des 60 nouveaux cas dimanche dernier, Shanghai a énoncé de nouvelles restrictions impliquant la suspension immédiate des transports en commun vers d’autres provinces tels que le bus. Pour toute personne souhaitant entrer dans la ville ou la quitter, un test PCR négatif sera exigé.

Depuis le début de la pandémie, la Chine a compté un nombre total de 4 636 décès sur 115 466 cas confirmés. Au cours des deux dernières années, malgré que le coronavirus ait débuté dans une ville chinoise, la Chine espère réussir à contenir à nouveau la propagation grâce à des restrictions strictes et à des tests de masse.

Source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.