France.fr, une facture de 4 millions d’euros ?

Depuis son lancement, le portail national France.fr a beaucoup fait parler de lui, mais rarement en bien. Après un lancement désastreux et une indisponibilité de plus d’un mois, voilà qu’un autre scandale est en train d’éclater. Car en effet, selon le Canard Enchainé, il semblerait que la facture du projet se monte à 4 millions d’euros. Quand on sait que le gouvernement lui-même avait affirmé que le montant du marché n’était « que » de 1.610.519 euros, on se dit que l’histoire risque de faire très très mal…

Comme chacun le sait, c’est le société Mode d’emploi qui a remporté le marché public et qui a donc été chargé de la conception et de la réalisation du portail de la France. Le tout pour un montant officiel de 1.610.519 euros. Étaient compris dans ce prix la création graphique et le développement du site, bien sûr, mais aussi l’animation (?!), la traduction en 5 langues et les contenus éditoriaux. Une somme colossale, bien sûr, qui a eu d’autant plus d’impact que la conjoncture économique de la France n’est pas au beau fixe.

Mais cela pourrait être encore bien pire qu’on le pensait. Selon le Canard Enchainé, la société Mode d’emploi aurait émis une facture de 1.242.000 d’euros hors taxes pour l’exercice 2010 mais aurait en plus ajouté à cela deux autres factures d’un moment de 755.000 euros hors taxes pour les exercices 2011 et 2012.

Et ce n’est pas tout. La charte graphique livrée par Mode d’emploi n’ayant pas satisfait le Service d’information du gouvernement, le responsable de ce dernier aurait en plus confié la direction artistique du projet au designer Ora-ïto pour 100.000 euros hors taxes. Rappelons que sous ce nom exotique se cache en réalité un designer français né à Marseille, fils du joaillier Pascal Morabito et neveu de l’architecte Yves Bayard. Même si ce dernier n’a malheureusement jamais terminé son cursus de designer, il a eu l’insigne honneur de travailler pour de grandes marques telles que la bière Heineken (Source : Wikipedia).

S’ajoute à la note la réalisation d’un logo facturé 28.500 euros par la société Euro RSCG. Cette dernière a déjà beaucoup fait parler d’elle lors de la refonte du site de l’ANPE. Refonte qui avait coûté à l’époque 2.4 millions d’euros et qui comprenait un logo ressemblant fortement à celui du fabricant de luminaires Reggiani (source : Wikipedia).

D’autres prestations sont naturellement venues gonfler la douloureuse. On peut ainsi citer la seconde version du site prévue pour le mois de novembre, le changement d’hébergeur, la résolution des différents bogues et diverses autres choses. Le tout pour un total estimé par le Canard Enchainé à 4 millions d’euros. Sur ces 4 millions, 3 millions auraient été donc consacrés à la conception graphique de France.fr.

Notons que ces informations sont à prendre avec prudence. Toutefois, si les informations avancées par le Canard Enchainé sont fondées, alors nul doute que les graphistes et développeurs freelance devraient peut-être gonfler un peu leurs tarifs. Après tout, c’est la crise pour tout le monde, non ?

Note : L’absence de liens pointant vers France.fr est voulu.

Via

Mots-clés businessweb