Découverte d’un FRB en provenance d’une exoplanète ?

Les astronomes ont mis au point plusieurs méthodes permettant de détecter des mondes lointains. Parmi les plus utilisées, citons par exemple les vitesses radiales et les transits. Elles se sont avérées plus ou moins efficaces, en fonction de certaines conditions. En tout cas, plus une exoplanète est loin de la Terre, plus il est difficile de la détecter.

Dernièrement, une équipe de chercheurs a utilisé une technique révolutionnaire basée sur les signaux FRB (fast radio burst) ou « sursaut radio rapide ». Le résultat est plutôt prometteur.

Un satellite orbitant autour de la Terre
Crédits Pixabay

La méthode en question est appelée « observation de l’émission radio aurorale planétaire ». Concrètement, elle consiste à repérer des pics d’émission radio générée par le champ magnétique d’une planète lorsqu’il entre en interaction avec le vent stellaire. Les variations frappantes des émissions radio correspondent au changement de vitesse de la planète.

Après avoir testé leur modèle sur trois systèmes stellaires, les astronomes ont repéré des signaux FRB qui semblent provenir d’une exoplanète. Les résultats de la recherche ont été publiés dans Astronomy & Astrophysics.

Des émissions en rafale de 14 à 21 MHz issues de Tau Boötis ?

Le début de ce projet date d’il y a quelques années. Baptisée BOREALIS, le programme a déjà été appliqué sur Jupiter. Les chercheurs ont simulé les mesures des émissions radio si la planète géante gazeuse était plus éloignée.

Récemment, les astronomes ont appliqué la méthode sur trois systèmes comportant des exoplanètes connues : 55 Cancri, Upsilon Andromedae et Tau Boötis. Pour ce faire, ils ont recouru au Low Frequency Array Radiotelescope (LOFAR) des Pays-Bas.

Ils ont pu relever des émissions en rafale de 14 à 21 MHz se situant à environ trois écarts-types de certitude (3,2 sigma). Les signaux proviendraient du système Tau Boötis, situé à 51 années-lumière de la Terre. Les mesures correspondent parfaitement aux prévisions des scientifiques. Ils estiment donc le champ magnétique de Tau Boötis entre 5 et 11 gauss environ. A titre de référence, celui de Jupiter se situe entre 4 et 13 gauss.

A lire aussi : On va peut-être devoir repenser les FRB

Étudier le champ magnétique pour évaluer l’habitabilité ?

« Le champ magnétique des exoplanètes semblables à la Terre peut contribuer à leur éventuelle habitabilité en protégeant leur propre atmosphère du vent solaire et des rayons cosmiques, et en protégeant la planète contre les pertes atmosphériques. »

Jake Turner, astronome de l’université Cornell et auteur principal de l’étude

Au stade actuel de la recherche, la possibilité que ces émissions radio proviennent des éruptions solaires ne peut pas encore être entièrement exclue. Par contre, les scientifiques ont avancé que le fait qu’elles proviennent de la planète elle-même est plus plausible.

A lire aussi : On a détecté un nouveau FRB proche de notre position

« D’après la force et la polarisation du signal radio et du champ magnétique de la planète, elle est compatible avec les prédictions théoriques. »

Jake Turner

Mots-clés frb