FRB : on a réussi à suivre un sursaut radio rapide jusqu’à une étoile morte

Les FRB intriguent les astronomes depuis pas mal d’années maintenant, mais il semblerait que l’on se rapproche d’un semblant d’explication. Grâce à toutes les avancées technologiques réalisées cette dernière décennie, nous sommes désormais en mesure de détecter plus facilement ces signaux extraterrestres… et même d’en retracer parfois l’origine.

Or justement, une équipe d’astronomes a réussi à localiser l’origine d’un nouveau sursaut radio rapide grâce à CHIME.

Une photo de notre galaxie

Photo de Jeremy Thomas – Unsplash

Installé en Colombie-Britannique, et donc au Canada, CHIME fait partie de l’Observatoire fédéral de radioastrophysique et il se reposera, à terme, sur pas moins de 1024 récepteurs audio fonctionnant à des fréquences comprises entre 400 et 800 MHz.

On a détecté l’origine d’un nouveau FRB

Extrêmement sensible, CHIME a principalement pour but de mesurer l’accélération de l’expansion de l’Univers, mais il a également été pensé pour pouvoir étudier notre galaxie. L’idée étant de nous permettre de mieux comprendre les champs magnétiques galactiques.

Mais revenons-en plutôt au sujet de cet article.

Découvert en 2014, le magnétar SGR 1935 + 2154 situé dans la constellation de Vulpecula est soudainement redevenu actif. Les scientifiques chargés de son étude ont en effet détecté des émissions de rayons X et d’ondes radio le 28 avril dernier lors d’une opération de routine.

L’information a très vite été communiquée aux observatoires installés aux quatre coins du monde et les astronomes affectés à CHIME ont alors mis en lumière l’existence d’une nouvelle rafale de sursauts radio rapides. Découverte confirmée par le Survey for Transit Astronomical Radio Emission 2.

Un bel exploit, dans la mesure où le magnétar en question se trouve à environ 4400 parsecs de notre position, et donc à 14 351 années-lumière.

Un lien entre FRB et magnétars

Comme l’explique lui-même le Dr Volodymyr Savchenko, cette découverte est capitale, car c’est la première fois que l’on établit une connexion directe entre les FRB et les magnétars. D’après le chercheur, cette nouvelle détection devrait donc nous aider à y voir un peu plus clair, et à percer le mystère entourant les origines de ces phénomènes.

En effet, elle suggère que les sursauts radio rapides sont directement émis par les magnétars et donc par les étoiles mortes.

Il faut d’ailleurs noter que ce n’est pas la première fois que les chercheurs établissent un lien entre les FRB et ces objets.

En mai, des chercheurs ont noté l’existence possible d’un lien entre un sursaut radio rapide et la naissance d’un magnétar. Quelques semaines plus tard, d’autres chercheurs ont découvert un FRB venant de notre propre galaxie, et plus précisément d’un système où se trouve une nouvelle fois un magnétar.

Et c’est sans parler de l’événement de 2004. La Terre avait à l’époque été balayée par une puissante onde d’énergie résultat de l’explosion d’un magnétar située à 50 000 années lumière de notre position. Une explosion prouvant de manière indiscutable que ces objets sont capables de générer des ondes puissantes à travers l’Univers.

L’étude est consultable à cette adresse.

Mots-clés frb