Frédéric Mitterand n’aime pas les blogs

En tout cas, c’est un peu l’impression qu’il donne dans cette interview de France 4, reprise ensuite par LePost.fr. Même si le débat de l’anonymat sur le web est assez intéressant en soi, force est de constater que nos gouvernants n’y comprennent pas grand chose. Et c’est un peu pour cette raison que j’ai décidé de répondre publiquement aux différentes allégations de Frédéric Mittérand.

[dailymotion xbxqtb nolink]

Avant de commencer, je tiens à préciser que je n’ai absolument rien contre Frédéric Mitterand. Pour tout vous dire, la politique ne m’a jamais vraiment intéressé et je n’appartiens à aucun parti politique. De toute façon, étant fonctionnaire, je dois respecter le devoir de réserve et je n’aurais donc pas le droit de le dire si c’était le cas.

Cela dit, en tant que passionné du web, certains passages de la vidéo ci-dessus m’ont laissé relativement perplexe. Et j’ai donc décidé de faire le point sur certaines des déclarations de notre ministre de la culture.

“On peut dire n’importe quoi (NdF : sur les blogs) avec un air de vérité”

Certes, mais ce n’est malheureusement pas l’apanage des blogs. L’être humain est doué pour mentir ou encore pour transcender la réalité ainsi que la vérité. Notons d’ailleurs que dans ce dernier cas, cela s’appelle la métaphysique. De même, il n’y a pas que sur les blogs que les gens racontent tout et n’importe quoi. Il suffit de passer quelques minutes devant sa télévision pour s’en rendre compte.

Précisons que l’ancienne ministre de la culture elle-même a parfois dit des choses fausses : Open Office n’a effectivement jamais intégré de pare-feu.

“On signe zorro, on signe n’importe quoi, on n’arrive pas vraiment à vous retrouver et ça devient quand c’est repris, repris, repris, une information”

Point de vue intéressant, qui prouve bien que la loi Hadopi risque d’avoir un peu de mal à être appliquée… Enfin, en tout cas ce serait le cas si les gens pouvaient vraiment être anonyme sur le web. Car en effet, il est techniquement possible de retrouver n’importe qui sur internet. Il suffit pour cela d’un peu de patience et de quelques connaissances techniques.

En revanche, il est vrai que l’information circule vite. Et qu’une rumeur peut tout aussi rapidement devenir une information. Seulement là encore, ce problème ne concerne pas uniquement les blogs. Nous l’avons bien vu avec l’AFP qui a tendance à cumuler les bourdes (ici et ). Manque de chance, les informations provenant de l’AFP sont généralement reprises dans de nombreux journaux. L’impact est donc bien plus conséquent.

“Il n’y a pas de moyens de savoir ce qui est vrai et ce qui n’est pas vrai”

Et c’est la raison pour laquelle il est toujours nécessaire de garder un esprit critique et de comparer les informations. Mais là encore, cette remarque vaut pour les blogs comme pour tout le reste. Personnellement, lorsque je regarde les informations nationales, je ne prends pas pour argent comptant tout ce qu’on nous dit. Parfois, les médias traditionnels doivent traiter une information rapidement et n’ont donc pas toujours la possibilité de la vérifier avant de l’évoquer (cf la “fausse” mort du petit Younes annoncée dans plusieurs JT).

Précisons en outre qu’un blogueur qui accumule erreurs sur erreurs finit généralement par tomber dans l’oubli et par perdre son public. Ce qui n’est malheureusement pas le cas avec les médias traditionnels. Médias qui ont par ailleurs beaucoup plus de portée que les blogs.

“Tiger Wood a été démoli sur de nombreux blogs, on a dit beaucoup de choses fausses (…) Il y avait des choses qui étaient vraies mais on en a rajouté, on a fait l’amalgame”

Personnellement, la vie secrète de Tiger Wood ne m’a jamais intéressé mais je comprends effectivement que la situation n’a pas du être simple à gérer. Ni pour lui, ni pour son épouse puisqu’il était, je crois, question d’infidélité.

Maintenant voilà, ce n’est pas d’aujourd’hui, les vedettes ont toujours eu tendance à s’en prendre plein la tête. Parfois sur les blogs, c’est vrai, mais aussi et surtout dans la presse à scandale. Là, en l’occurrence, si amalgame il y a, il porte plutôt sur les blogs. Et finalement, cela vaut pour l’ensemble de l’allocution de notre ministre. Malheureusement, Frédéric Mitterand semble avoir la plus grande difficulté à comprendre la nature même d’un blog.

Et au passage, je tiens à remercier tout particulièrement Guillaume qui m’a fait découvrir cette vidéo. Bien rigoler le samedi, c’est important pour préparer la semaine qui vient.