Free Mobile : l’ARCEP ne trouve rien à redire à l’installation du nouvel opérateur

Depuis le lancement de son offre, Free Mobile est attaqué de toute part par ses principaux concurrents. Orange, Bouygues Telecom et SFR ne voient forcément l’arrivée de ce dernier d’un très bon oeil et ils l’ont déjà fait savoir. Preuve en est, certains d’entre eux avaient même récemment contacté l’ARCEP afin de lancer une nouvelle vérification et de déterminer si Free Mobile remplissait bien toutes les conditions de son contrat d’itinérance avec Orange. Un contrat qui stipule noir sur blanc que le nouvel opérateur doit nécessairement couvrir au moins 27 % de la population avec sa propre infrastructure pour avoir le droit d’utiliser le réseau de son concurrent. Finalement, après quelques semaines d’étude, l’ARCEP a fini par rendre ses conclusions et on peut dire que ces dernières ne laissent plus planer aucun doute.

Free Mobile : l'ARCEP ne trouve rien à redire à l'installation du nouvel opérateur

Car en effet, à ce jour, Free Mobile couvrirait avec ses propres antenne un peu plus de 28 % de la population. En d’autres termes, cela signifie donc que le nouvel opérateur remplit bien les conditions imposées par le contrat passé avec Orange. Pour info et parce que ça doit sans doute intéresser certains d’entre vous, ce ne sont pas moins de 735 antennes actives (et donc allumées) qui ont été implantées un peu partout par la filière mobile du groupe Iliad. Cette dernière ne compte d’ailleurs pas en rester là puisque, toujours selon l’ARCEP, de nouvelles demandes ont été transmises par l’opérateur.

Mais tout n’est pas joué pour autant. Eric Besson, l’actuel Ministre de l’Industrie, a effectivement demandé un peu plus tôt dans le mois à l’Agence Nationale des Fréquences d’effectuer un nouveau contrôle portant cette fois sur la couverture effective du réseau de Free Mobile. Un compte-rendu détaillé devrait d’ailleurs lui être remis ces jours prochains. Quoi qu’il en soit, chers opérateurs, plutôt que de chercher des poux à votre nouveau concurrent, vous devriez peut-être prendre exemple sur les MVNO qui, eux, se concentrent exclusivement sur leurs offres afin de les rendre plus compétitives.

Via

Mots-clés freefree mobile