Free Mobile : les membres d’un collectif ont posé nus pour empêcher la construction d’une antenne

Free Mobile n’a pas que des fans, bien au contraire. Preuve en est, les membres d’un collectif fermement opposé à la construction d’une antenne à Neuville-sur-Saône ont posé nu afin de faire connaître leur cause.

La commune compte un peu moins de huit mille habitants et elle se trouve dans la métropole de Lyon. La ville est notamment connue pour son patrimoine historique. En 1871, un adolescent a en effet découvert un collier datant de l’époque néolithique en se promenant dans la région.

Free Mobile 4G

Par la suite, plusieurs tombes datant de l’époque romaine ont également été mises à jour lors de la construction d’un lotissement.

Free Mobile s’est attiré les foudres des Neuvillois

En poursuivant leurs fouilles, les archéologues ont également réussi à mettre la main sur plusieurs pièces frappées à l’effigie de Marc Aurèle, confirmant de ce fait la présence de troupes sur place à l’époque de la célèbre conquête romaine.

Mais si Neuville-sur-Saône fait autant parler d’elle en ce moment, ce n’est pas pour son patrimoine historique ou même pour la richesse de ses sols, mais plutôt pour l’action incongrue entreprise par une association locale composée de six riverains vivant dans un quartier de la paisible bourgade.

Ces derniers ont en effet décidé de poser nu dans la campagne neuvilloise et d’imprimer leur calendrier pour protester contre la construction d’une antenne relais dans leur quartier. Pour se faire, ils n’ont pas hésité ni à braver les intempéries ni à dévoiler leur corps, se contentant de cacher leurs organes génitaux avec de vieux téléphones datant des temps anciens.

Un calendrier pour payer les frais d’avocat

L’initiative ne date évidemment pas d’hier et le collectif a ainsi ouvert les hostilités un peu plus tôt dans l’année en lançant une procédure à l’encontre de l’opérateur, une procédure appuyée par un avocat.

C’est précisément pour le payer que les six voisins ont eu l’idée de se lancer dans ce surprenant projet. Les gains récoltés grâce à leur calendrier leur serviront en effet à payer les frais avancés.

Pour l’heure, le calendrier a été tiré à quatre cents exemplaires et il sera très prochainement mis en vente, avec un prix fixé à 10 € pièce.

De son côté, la mairie de Neuville-sur-Saône tente également de convaincre l’opérateur d’installer son antenne-relais ailleurs.

Mots-clés freefree mobile