Free Mobile va brider les débits de ses abonnés en itinérance

Free Mobile vient d’annoncer une bien triste nouvelle pour tous ses clients. Le trublion des télécoms a en effet décidé de brider progressivement les débits de ses abonnés en itinérance, et donc lorsqu’ils doivent passer par le réseau de l’opérateur Orange. La première phase est prévue pour le 1er septembre prochain.

L’opérateur a en effet envoyé ce matin un courriel à tous ses abonnés pour les prévenir de ces nouvelles mesures. Une copie du message se trouve d’ailleurs à cette adresse.

Chute débits Free Mobile

Free Mobile va brider le débit de ses abonnés en itinérance à partir du 1er septembre prochain.

Free Mobile commence par évoquer les nombreux investissements faits au cours de ces six dernières années afin d’étendre son réseau.

Free couvre actuellement 69 % de la population en 4G

Il rappelle d’ailleurs que son réseau couvre 69 % de la population en 4G, avec des débits descendants théoriques pouvant atteindre les 260 Mbit/s. Plus loin, il fait aussi allusion à la 3G et surtout au contrat d’itinérance qui l’uni à un “opérateur partenaire” dont il ne cite pas le nom.

Il n’a d’ailleurs pas besoin de le faire car tout le monde connaît son identité. Free Mobile s’appuie en effet sur le réseau Orange pour assurer une continuité de ses services dans les zones qu’il ne couvre pas encore. Les deux géants ont d’ailleurs reconduit récemment leur accord d’itinérance, un accord qui se terminera en 2020.

Les choses sérieuses commencent ensuite. Après bien des détours, l’opérateur annonce en effet son attention de brider les débits de ses abonnés en itinérance. Est-ce réellement une surprise ? Pas vraiment. Ce bridage fait en effet partie des recommandations de l’ARCEP sur le partage des réseaux mobiles.

Comme indiqué un peu plus haut, Free Mobile a opté pour un bridage progressif, avec plusieurs phases à la clé.

Un bridage progressif, en quatre phases

A l’heure actuelle, les débits délivrés en itinérance (et en 3G) atteignent les 21 Mb/s en réception et les 11,5 Mb/s en émission, soit des débits identiques à ceux du réseau de l’opérateur. Ce ne sera plus le cas à partir du 1er septembre. Là, ils tomberont à 5 Mb/s en réception et à 448 kb/s en émission. Une belle chute, donc.

Free Mobile remettra le couvert l’année prochaine, du moins pour les débits descendants. Ils passeront en effet à 1 Mb/s en réception, toujours en itinérance. Pas de changement sur les débits en émission durant cette phase en revanche.

La troisième phase est planifiée pour 2019. Les débits en 3G passeront à 768 kb/s en réception et à 383 kb/s en émission. Enfin, en 2020, les débits tomberont à 384 kb/s dans les deux sens.

Moralité, si vos débits s’écroulent à partir de la rentrée, eh bien c’est tout à fait normal.

Mots-clés freefree mobile