Free va nous sauver de la terrible Hadopi !

Si vous avez Free, alors vous avez vraiment tout compris car les dernières mesures prises par l’opérateur risquent de causer pas mal de soucis à la terrible Hadopi. Suite à la pénurie d’adresses IP, la firme a effectivement choisi de regrouper plusieurs de ses abonnés sur la même adresse, en utilisant des ports différents.

La pénurie des adresse IPv4 est une réalité et elle pose problème à la plupart de nos opérateurs. Free a donc pris des mesures pour pouvoir répondre à la demande et on peut dire que le trublion des télécoms n’a pas fait les choses à moitié.

Free Hadopi

Les nouvelles mesures prises par Free vont protéger certains abonnés de l’infâme Hadopi.

Si l’on en croit certains utilisateurs du forum LaFibre.info, alors ce dernier aurait commencé à regrouper plusieurs clients fibre derrière la même adresse IPv4 publique.

Free a commencé à regrouper plusieurs abonnés sur les mêmes adresses IP

Tout le monde ne maitrisant pas le sujet, sans doute est-il préférable de commencer par expliquer brièvement le fonctionnement de ces adresses.

A la base, une IP est un numéro unique permettant d’identifier chaque appareil communiquant. Cela vaut pour les ordinateurs, bien sûr, mais aussi pour les smartphones, les tablettes tactiles ou même les routeurs. Sans elle, nos équipements ne peuvent pas communiquer ensemble.

Les routeurs de nos opérateurs sont assez particuliers pour leur part puisqu’ils peuvent gérer plusieurs adresses IP. Il y a celle utilisée au sein du réseau local et celle qui identifie l’appareil sur le réseau de l’opérateur.

Chaque ligne dispose de sa propre adresse IP et il est donc très facile de savoir ce que font les gens sur internet puisqu’il suffit de la suivre pour remonter jusqu’à leur foyer.

La Hadopi a basé tout son système d’identification là dessus et c’est grâce à cette adresse qu’elle peut relever les infractions des internautes téléchargeant des oeuvres protégées par les droits d’auteur.

Mais voilà, le problème, c’est que le monde est en train de connaître une grave pénurie d’adresse IP et il n’y a ainsi plus assez de numéros pour répondre aux demandes des consommateurs. Certains opérateurs proposent ainsi à leurs abonnés de passer sur une IPv6 (avec plus de numéros) mais Free a opté pour une solution un peu différente en regroupant plusieurs abonnés derrière la même IP.

Les abonnés pourront toujours demander une vraie adresse IP

Concrètement, cela veut dire que plusieurs voisins peuvent désormais partager la même adresse et ils deviennent donc une seule et même personne pour la Hadopi.

Le problème, bien sûr, c’est que cette dernière ne pourra pas savoir qui a réellement téléchargé des oeuvres protégées par les droits d’auteur et elle ne pourra donc pas poursuivre les contrevenants.

Là, vous vous demandez sans doute comment Free peut utiliser une seule adresse IP pour plusieurs abonnés, non ? En réalité, c’est simple, l’opérateur s’appuie sur différents ports pour faire la distinction entre chaque ligne.

Sur le plan technique, la Hadopi peut très bien savoir quel est le port utilisé pour les échanges faits sur les plateformes de téléchargement mais elle n’a légalement pas le droit d’en tenir compte.

C’est assez rigolo sur le papier mais tout n’est pas rose pour autant car les ports associés à une adresse IP sont aussi utilisés par des applications. En procédant de la sorte et en se réservant des ports, Free va donc empêcher ses abonnés de profiter de certaines solutions.

Maintenant, l’opérateur a parfaitement conscience du problème et il va proposer de vraies IP fixes en option à ses abonnés et ces derniers pourront même demander plusieurs adresses différentes s’ils le souhaitent.

Mots-clés freehadopiweb