#FreeThePimple, un hashtag pour assumer son acné

Au cours des dernières années, il y a eu des progrès encourageants concernant le « body positivism », mais il semble qu’il existe un domaine que beaucoup considèrent encore comme tabou : la peau. Malgré le nombre croissant d’A-listers et d’influenceurs qui partagent et assument leurs problèmes de peau, la vérité est que beaucoup d’entre nous ressentent le besoin de dissimuler les imperfections de leur peau.

Un mannequin a accepté le défi de changer cela et d’éliminer la stigmatisation entourant des problèmes comme l’acné chez l’adulte.

Louisa Northcote a donc créé le hashtag « #FreeThePimple» Louisa est une étudiante en achat de mode et a été la finaliste de Britain’s Next Top Model.

Louisa a créé ce hashtag parce qu’elle a elle-même des problèmes de peau assez marqués.

Une conviction honorable

Ayant décidé d’accepter sa peau, quelles qu’en soient les imperfections, Louisa Northcote voulait encourager les autres à faire de même. Elle a créé une communauté en ligne pour toute personne ayant enduré les effets physiques et émotionnels causés par l’acné. Le mouvement vise à défier les normes de beauté normatives et Louisa a dit qu’elle espérait que #FreeThePimple permettrait à plus de gens d’accepter leur peau.

« La positivité du corps est un mouvement puissant qui a conduit à l’adoption, à l’échelle de l’industrie du mannequinat, de différents types de corps. » a déclaré Louisa. La communauté « skinpositive » du mannequin connaît actuellement une croissance rapide, avec un hashtag présent sur plus de 400 messages à travers le monde.

Les débuts du hashtag

« Il y a eu l’acceptation de personnes avec des vergetures, l’acceptation de mamelons féminins, l’acceptation de voir les femmes avoir leurs règles et maintenant, il est temps d’accepter votre peau. C’est pourquoi j’ai créé #freethepimple, un mouvement qui permettra aux autres d’accepter la peau dans laquelle ils se trouvent. » a publié Louisa sur Instagram, avec une photo d’elle mettant en évidence ses problèmes d’acné.

Northcote a également posé pour le nouveau projet de la photographe londonienne, Sophie Harris-Taylor, intitulé Epidermis. Le projet est une série de photos mettant en vedette des femmes souffrant de diverses affections cutanées qui, même si elles ont été tournées dans le style d’un éditorial de beauté, ne sont pas retouchées.

Avec ce mouvement, espérons donc que l’acné ne soit plus source de stigmatisation.

Mots-clés insolite