FTC : Twitter encourt jusqu’à 250 millions de dollars d’amendes pour violation de confidentialité des données utilisateurs

Après un incident survenu à la fin de l’année dernière, dans lequel Twitter a avoué s’être servi « par inadvertance » des données personnelles de ses utilisateurs, l’entreprise à l’oiseau bleu fait maintenant face à une accusation de la Fédéral Trade Commission pour utilisation frauduleuse des données.

L’agence gouvernementale américaine chargée de l’application des droits des consommateurs reproche, en effet, à Twitter d’avoir exploité les données fournies par ses utilisateurs à des fins de « publicités ciblées ».

L'écran d'accueil de Twitter sur smartphone

Crédits Pixabay

L’affaire a été officialisée par Twitter le lundi 3 août dernier, dans un « dossier réglementaire ». Dans cette affaire, le réseau social risque donc de payer une amende allant jusqu’à 250 millions de dollars.

Utilisation des données personnelles pour les pubs

Selon la déclaration de Twitter de ce lundi : « … Nous avons reçu un projet de plainte de la FTC alléguant des violations de notre ordonnance de consentement de 2011. Conformément aux règles comptables standards, nous avons inclus une fourchette estimée de règlement dans notre 10 Q déposé le 3 août ». Pour information, le formulaire 10 Q est celui utilisé aux États-Unis, avec le 10 K pour les rapports financiers périodiques.

Ainsi, le chef d’accusation de la FTC porte essentiellement sur une utilisation des données personnelles notamment les adresses mail et les numéros de téléphone des titulaires de compte Twitter « à des fins de publicité ciblée entre 2013 et 2019 ».

De son côté, Twitter s’est juste contenté de révéler l’existence de la plainte, mais n’a donné aucun commentaire sur les faits. Son porte-parole souligne néanmoins que l’entreprise s’attend au paiement d’une amende dont le montant peut varier entre 150 à 250 milliards de dollars.

À lire aussi : On en sait un peu plus sur le déroulement du piratage de Twitter

Mise en danger de la vie privée des utilisateurs

Pour sa part, la FTC indique que Twitter a violé un « accord de consentement » passé en 2011, en utilisant abusivement les données personnelles qui, à la base, étaient destinées à renforcer la sécurité des comptes.

À cet effet, une interdiction d’ « induire les consommateurs en erreur alors que Twitter est censé garantir la sécurité, et la confidentialité de leurs informations privées » a été lancée par le gendarme à l’endroit du réseau social. La FTC de souligner que « Twitter trompait les consommateurs et mettait leur vie privée en danger en ne protégeant pas leur information ».

Une affaire qui risque bien de ternir un peu plus l’image de l’entreprise, déjà secouée par l’affaire du piratage du mois dernier.

À lire aussi : Twitter songe à de nouvelles fonctions plutôt utiles

Mots-clés twitter