Fujifilm présente le X-E2 et le XQ1

Fujifilm a présenté pendant la nuit un nouveau boitier de type hybride, le X-E2, et un nouveau compact numérique, le XQ1. Ah ça, en ce moment, les photographes en ont pour leur argent et il semblerait même que tous les constructeurs officiant sur le secteur se soient donnés le mot pour présenter leurs nouvelles créations en même temps. Remarquez, ce n’est pas forcément une même chose puisque nous allons au moins avoir l’embarra du choix. Et autant vous prévenir tout de suite, le Fujifilm X-E2 a pas mal d’arguments pour lui, il pourrait même vous donner envie de succomber à la tentation, au risque de froisser votre banquier.

Le Fujifilm X-E2, parce qu’il faut bien commencer quelque part, embarque un capteur APS-C X-Trans II de 16.3 mégapixels épaulé par une puce de traitement d’image EXR II. Nous avons donc droit au même capteur que celui du X100s, sans matrice de Bayer* et sans filtre passe-bas**. Les fins connaisseurs apprécieront, d’autant que Fujifilm a acquis un certain niveau de technique au fil des années.

Fujifilm X-E2 : image 1

Le Fujifilm X-E2, avec de jolies lignes rétro.

D’après les chiffres donnés par le constructeur, le X-E2 serait capable de faire la mise au point en 0,08 seconde. Précisons d’ailleurs que son autofocus repose à la fois sur la détection de phase et sur la détection de contraste. Et même si le mode rafale embarqué ne monte pas plus haut que 7 images par seconde (ce qui est déjà très honorable), sa sensibilité s’étend quant à elle de 100 à 25.600 ISO. Sur le papier, nous avons donc un appareil très prometteur. La visée, pour sa part, pourra soit se faire par l’entremise de l’écran de 3 pouces (1.040K points), soit par l’intermédiaire du viseur électronique (2.036K). Sinon, et bien sachez que le boitier pourra filmer en 1080p à 60 images par seconde. Là dessus, nous aurons aussi droit à une puce WiFi. Côté prix, par contre, il faudra compter 1000€ nu, pour un lancement prévu en décembre.

Comme évoqué un peu plus haut, Fujifilm a également présenter un nouveau compact numérique, le XQ1. Il profite d’un boitier minimaliste et discret. Sous le capot, on trouve un capteur 2/3″ X-Trans II offrant une définition de 12 millions de pixels couplé à une puce EXR II. Pas mal, d’autant qu’il sera également possible de compter sur une optique très lumineuse, un zoom offrant une ouverture comprise entre 1.8 et 4.9. La sensibilité, elle, sera comprise entre 100 et 12.800 ISO et on aura droit à un écran LCD de 3 pouces pour la visée (920K points) et à une puce WiFi. Le prix ? 399€, pour une sortie planifiée en novembre.

* Il s’agit d’une matrice de filtres de couleur placée habituellement devant un capteur pour donner la possibilité au photographe de prendre des photos en couleurs.

** Connu aussi comme un filtre anti-aliasing qui permet d’éliminer certains artefacts.