Fujitsu : un concept de clavier tactile personnalisable

Cela fait maintenant plusieurs années que le tactile est devenu un argument de vente incontournable. Entre les téléphones portables tactiles, les tablettes tactiles, les ordinateurs tactiles, les frigidaires tactiles, les tables basses tactile ou encore la belle-mère tactile, on s’en bouffe un peu à tous les étages. Les designers s’en inspirent d’ailleurs pas mal et c’est ainsi qu’une certaine Laura Lahti a présenté à l’occasion du Fujitsu’s 2011 Design Award un concept de clavier tactile et personnalisable. Même qu’on en parle dans la suite de l’article.

Comme ça, sur les images, c’est sûr, ce concept ne manque pas de charme. Comme on peut le distinguer sur les nombreuses captures qui accompagnes cet article, cet étonnant clavier tactile peut s’adapter précisément à vos besoins et à vos usages. On retrouve ainsi plusieurs touches de fonction nous permettant de définir précisément la couleur, l’inclinaison ou encore l’emplacement de toutes nos touches. Notons également la possibilité d’insérer très facilement un touchpad tactile à l’emplacement de notre choix. Que l’on soit gaucher, droitier, ambidextre, espagnol, français, anglais, allemand, chinois ou tout ce que vous voulez, on peut donc mettre en place le clavier qui nous ira le mieux.

En appuyant sur une touche, il est également possible de faire disparaître notre clavier au profit d’un trackpad géant capable de reconnaître nos doigts, c’est vrai, mais aussi des stylets. Libre à l’utilisateur de l’utiliser alors comme un iPad géant ou comme une tablette graphique. Genre la minute d’avant, tu étais en train d’écrire les mémoires de DSK et la seconde d’après, tu peux en faire une bande-dessinée trop délire, trop branchouille et qui fera de toi un homme (ou une femme) riche et célèbre. Blague à part, pour ceux qui aiment bien dessiner avec leur bécane, faut avouer que le concept a de quoi séduire.

Autre point amusant, avec ce clavier tactile, il n’est pas nécessaire de taper sur les lettres de notre choix pour former de jolis mots et de jolies phrases. Non, on peut aussi de contenter de glisser nos doigts d’une lettre à une autre pour construire nos textes. A la longue et si vous avez l’habitude de taper des kilomètres et des kilomètres de texte, ça peut s’avérer plutôt intéressant. Après, même si ce concept m’a pas mal séduit, je pense que j’aurais vraiment beaucoup de mal à passer en “full tactile”. Genre tu prends le clavier virtuel d’un smartphone ou d’une tablette, c’est sûr, pour envoyer deux ou trois mails cela ne pose pas de problème. En revanche, pour écrire une nouvelle ou monter un dossier, rien ne vaut un bon vieux clavier physique. Enfin, notez bien que cet avis n’engage que moi, hein…

Via

Mots-clés clavierfujitsu