Une fusée alimentée par le Soleil pour visiter l’espace interstellaire ?

Depuis le temps que les films de science-fiction nous font miroiter cette possibilité, il se pourrait bien que les voyages interstellaires deviennent enfin d’ici peu réalité ! On peut en tout cas compter sur les chercheurs pour cogiter sur des solutions qui nous permettraient de voyager dans d’autres galaxies !

Eh bien, la NASA pense avoir trouvé un moyen qui pourrait enfin nous permettre d’explorer l’espace interstellaire et s’y déplacer rapidement. La compagnie spatiale américaine explore en effet actuellement un système de propulsion complètement inédit qui, bien que l’idée ne date pas d’hier, n’avait encore jamais été exploitée jusqu’à présent : il s’agit de la « propulsion solaire thermique ».

Crédits Pixabay

L’idée est d’utiliser la puissance du soleil pour propulser une fusée et lui permettre d’atteindre de très hautes vitesses afin de se rendre rapidement jusqu’aux limites de la Voie lactée.

Un système de propulsion révolutionnaire

La propulsion solaire thermique fait actuellement l’objet d’expériences au laboratoire de physique appliqué de l’université John Hopkins dans le Maryland (USA). Menée par Jason Benkoski, et pour le compte de la NASA, une équipe de chercheurs travaille sur le système de propulsion solaire thermique via un simulateur solaire qui est capable de briller aussi fort que 20 soleils !

Pour ceux qui sont déjà en train de s’emballer, on est encore loin des films de science-fiction, mais le principe du système n’en reste pas moins révolutionnaire : il consiste en effet à exploiter la puissance du soleil pour chauffer de l’hydrogène liquide et provoquer une explosion contrôlée. C’est cette explosion qui devrait alors permettre de propulser rapidement une fusée à travers l’espace.

D’après les infos rapportées par Wired, le projet avancerait très bien. Les premières expériences pratiques sur la viabilité du système en tant que propulseur se seraient en effet avérées concluantes.

Plusieurs défis qu’il faudra encore surmonter…  

Si sur papier et en laboratoire, la fusée solaire thermique a tout de la solution idéale pour explorer l’espace interstellaire, il reste encore du chemin à parcourir avant de pouvoir la reproduire à grande échelle. Les défis que représente la mise en place du système dans l’espace sont en effet immenses !

Cela impliquerait notamment d’importantes manœuvres thermiques, car pour accumuler la plus grande quantité d’énergie possible, il faudrait réaliser une manœuvre d’Orbeth : la fusée devra s’approcher à seulement un million de km du Soleil pour profiter de l’intensité de ses rayonnements afin d’« allumer les gaz » et se propulser rapidement à travers notre galaxie.

L’idée n’en reste pas moins très intéressante, et la NASA semble décider à explorer cette piste : la preuve avec sa sonde solaire Parker qu’ils ont prévu de faire réaliser une manœuvre d’Orbeth à environ 4 millions de km du Soleil. Les chercheurs estiment que cela devrait lui permettre d’atteindre la vitesse vertigineuse de 700 000 km/h. Affaire à suivre de très près donc.

Mots-clés espace