Google va-t-il fusionner Android et Chrome OS ?

Google est très présent sur le secteur de la mobilité avec Android mais la firme a aussi développé une plateforme pensée pour les ordinateurs portables et pour les clients légers, Chrome OS. Oui, mais elle souhaiterait désormais passer à la vitesse supérieure en fusionnant ses deux produits et en intégrant le second au premier.

Le conditionnel n’est pas là par hasard. Cette information n’est pas officielle et elle vient en réalité du Wall Street Journal et plus précisément de plusieurs sources inévitablement proches du dossier.

Fusion Android et Chrome OS

Android et Chrome OS vont-ils finir par fusionner finalement ?

D’après la vénérable publication, Google envisagerait de fusionner ses deux plateformes et de créer un nouveau produit unifié. Cet OS pourrait même être présenté dès l’année prochaine, pour un lancement planifié en 2017.

Google aurait l’intention de créer un nouveau produit en combinant Android et Chrome OS

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce produit n’aurait pas pour vocation à remplacer Chrome OS. Pas complètement du moins. Il resterait présent en entreprise et Google pourrait même continuer à le proposer aux constructeurs.

En réalité, la firme souhaiterait surtout concentrer ses efforts sur Android pour lui permettre de trouver sa place sur les ordinateurs portables.

Plusieurs médias ont contacté Google pour tenter d’en savoir plus. Ses représentants ont commencé par refuser de commenter la rumeur, avant de la démentir.

D’après un de ses porte-paroles, le géant américain resterait « très engagé dans le développement de Chrome OS » et il n’aurait donc pas l’intention d’abandonner le projet.

Google a refusé de commenter la rumeur avant de démentir l’information

Ce n’est évidemment pas la première fois qu’on entend parler de la disparition de Chrome OS et la plateforme est toujours là.

Ceci étant, les signes semblent s’accumuler depuis quelques temps. La Pixel C, par exemple, se présente sous la forme d’une machine hybride proche de ce que propose Microsoft avec la Surface mais elle n’est pas propulsée par Chrome OS.

Non, Google a fait le choix de l’équiper de sa plateforme mobile.

Derrière, il ne faut pas non plus oublier que l’entreprise est désormais dirigée par Sundar Pichai. Il a travaillé pendant plusieurs années sur Chrome OS avant de prendre la tête de la division consacrée à Android.

Et puis, Chrome OS n’a toujours pas trouvé sa place sur le secteur. Selon StatCounter, ses parts de marché plafonneraient à 0,26% depuis plusieurs mois maintenant. Dans ces conditions, on peut légitimement se demander si Google a réellement intérêt à conserver ses deux plateformes.

Via