Fusion : le robot sac à dos qui aide à la collaboration et à l’apprentissage à distance

L’insuffisance de moyens financiers et matériels fait que la plupart des robots de téléprésence sont des variantes du robot à tête d’iPad.

Toutefois, des ingénieurs de l’université de Tokyo et de l’université japonaise Keio ont construit un prototype de bot de téléprésence pour changer cette situation. Ce robot, qui prend la forme d’un sac à dos avec deux bras et une tête, peut être contrôlé à distance par un humain à l’aide d’un casque et de contrôleurs VR.

Ce robot s’appelle Fusion. Il est à la fois amusant, ingénieux et même un peu mignon. Selon le concepteur principal Yamen Saraiji, ce robot a pour objectif d’encourager la collaboration et l’apprentissage à distance. Le scientifique a confié à The Verge qu’il voulait créer une expérience de partage du corps.

C’est ainsi que le robot est placé directement derrière le porteur. Il est également doté d’un son binaural 3D ainsi que d’une vision stéréo.

Plusieurs utilisations possibles

Le plus intéressant chez ce robot, ce sont ses bras qui peuvent non seulement bouger librement par eux-mêmes, mais qui peuvent aussi être contrôlés à distance par un humain ou directement s’attacher aux bras du porteur et en contrôler les gestes.

Ces capacités ouvrent un large champ de possibilités.

Saraiji explique qu’un professeur peut utiliser ce robot pour aider ses élèves à distance. De ce fait, sa présence physique ne sera plus requise. De même, les personnes en physiothérapie pourront inclure l’utilisation de ce robot dans leur processus de réadaptation. Même les personnes âgées auront la possibilité de transmettre leur connaissance aux jeunes personnes par l’intermédiaire de ce robot.

Fusion est encore à l’état de prototype

Toutefois, Fusion n’est pour l’instant qu’un prototype et il présente quelques défauts qui limitent son fonctionnement. Il y a un temps de retard entre l’actionnement des commandes et la mise en marche des bras robotisés.

De plus, celui qui commande le robot à distance aura un peu de mal à s’adapter à la vue du robot.

Rien ne garantit ainsi que Fusion deviendra un projet commercial. Néanmoins, les capacités de Fusion offrent déjà de nombreuses possibilités à l’avenir des robots de téléprésence. Actuellement, plusieurs experts se penchent sur des projets visant à concevoir des robots pour améliorer les capacités humaines ou pour faciliter leurs activités au quotidien.

Crédits Photo : The Verge