Galaxy Note 9 : un SoC et un module photo inchangé ?

Le Galaxy Note 9 sera officiellement présenté le 9 août prochain à l’occasion d’une conférence de presse spéciale. Le terminal ne marquera pas une rupture en termes de design et il ne devrait pas non plus nous ébouriffer sur la partie technique.

Pas si l’on en croit l’intarissable Ice Universe. Le célèbre leakeur a en effet publié un tweet hier matin dans lequel il évoque très clairement le SoC et le module photo principal de la prochaine phablette coréenne.

Présentation Galaxy Note 9

D’après lui, le Galaxy Note 9 ne devrait finalement pas réinventer la roue.

Le Galaxy Note 9 ne devrait pas réinventer la roue sur la partie technique

Samsung aurait en effet décidé de le doter d’un SoC et d’un module photo similaire en tout point au Galaxy S9+.

Lancé en début d’année et testé par Fred ici, le Galaxy S9+ plaçait la barre assez haut en dépit d’un design inchangé. L’appareil était en effet doté d’un Snapdragon 845 ou d’un Exynos 9810 gravés en 10 nm et d’un module photo double composé de deux capteurs de 12 millions de pixels.

Plus intéressant encore, ces deux capteurs étaient respectivement couronnés d’une optique à ouverture variable (f/1.5-2.4) et d’un téléobjectif à ouverture constante (f/2.4). Ce module a d’ailleurs valu à l’appareil d’occuper la première place du classement DxOMark Mobile pendant quelques semaines avant de laisser la place au P20, U12+ et P20 Pro.

Et tout le problème est là finalement. Si Ice Universe dit vrai, et il n’y a aucune raison que ce ne soit pas le cas, alors le Galaxy Note 9 devrait offrir la même puissance de calcul que le S9+.

Un SoC et un module photo inchangé ?

Pire, le module photo resterait inchangé et l’appareil ne devrait pas être en mesure de produire de meilleure photo. Alors bien sûr, Samsung aura sans doute une marge de progression au niveau du traitement, mais cette nouvelle reste préoccupante.

D’autant qu’en face, le terminal devra composer avec au moins deux gros concurrents : Apple et Huawei. Pour ne rien arranger, les iPhone de 2018 et le Mate 20 devraient tous être équipés d’une puce gravée en 7 nm et d’un module photo remanié.

La phablette de Huawei devrait même bénéficier d’un module photo triple reposant sur l’architecture du P20 Pro, ce même P20 Pro qui a été sacré meilleur photophone par DxOMark Mobile.

Samsung, on le sait, a eu un début d’année difficile. Le Galaxy S9 et le Galaxy S9+ n’ont pas totalement séduit les foules et les ventes du constructeur ont considérablement baissé. En l’état actuel des choses, le Galaxy Note 9 risque de pâtir lui aussi du manque d’innovation apporté par rapport au précédent modèle.