Galaxy on Fire 2, le Freelancer de l’iPhone

Après un très bon Galaxy on Fire 3D sorti l’année dernière sur iPhone seulement, Fishlabs a décidé de remettre le couvert un peu plus tôt dans l’année avec un second épisode très complet, franchement magnifique à regarder et offrant en outre des possibilités presque infinies. Autant dire que si vous adorez les ambiances Space Opera et que vous aimez bien tuer le temps entre deux réunions, alors ce titre risque fort de vous faire chavirer le coeur. Mais avant de franchir le pas et de dégainer votre carte bleue, voici un petit test qui va vous permettre de vous faire une idée de ce chouette titre. Qu’on se le dise, Galaxy on Fire 2 ne vous laissera pas indifférent !

Galaxy on Fire 2, le Freelancer de l'iPhone

Un scénario simple et efficace

Et on va bien évidemment commencer par le scénario du titre. Galaxy on Fire 2 vous met dans la peau d’un as de l’espace du nom de Keith T. Maxwell. Je ne sais pas si c’est le même héros que dans le premier opus, mais toujours est-il que notre pauvre Keith va se retrouver propulsé dans l’avenir, 35 années plus tard, à cause d’une hyperpropulsion défaillante. C’est le genre de choses qui arrivent, forcément. Là, notre pauvre gars va se trouver confronté à une terrible armée d’extra-terrestres, armée particulièrement belliqueuse, et il devra donc jouer du joystick pour ne pas finir comme le Concorde.

Là, notre ami va se retrouver face à un horrible conflit qui ne manquera pas d’enflammer toute la galaxie. Bien évidemment, il devra choisir son camp et tenter de survivre par tous les moyens.

Galaxy on Fire 2, le Freelancer de l'iPhone

Un titre magnifique

La première chose qui frappe, avec Galaxy on Fire 2, ce sont les graphismes du titre. Fishlabs a mis la barre très haut de ce côté là mais il faut préciser que le jeu est disponible en deux versions : une déclinaison simple pour nos vieilles iDevices, et une déclinaison en HD pour les terminaux les plus récents. Bien évidemment, votre humble serviteur s’est tourné vers cette dernière et autant dire qu’elle vaut mieux ses 7,99 €. Les graphismes sont fins, les vaisseaux, les stations et les météorites claquent leur maman et même l’espace intersidérale tout sombre et tout froid est criant de réalisme. Enfin, je ne suis jamais allé dans l’espace, c’est vrai, mais en tout cas les détails sont très nombreux et les environnements sont particulièrement bien soignés.

D’autant plus que l’univers de ce titre est gigantesque. Il compte même des dizaines de systèmes et des centaines de planètes différentes. Contrairement à beaucoup de jeux de ce type, chaque environnement possède sa propre ambiance. La grande classe, en somme. Et ce n’est pas tout car Fishlabs a également implémenté un système de réputation à son titre. Selon les missions, selon vos choix, il sera possible de se faire admirer ou détester par les différents acteurs en présence.

Galaxy on Fire 2, le Freelancer de l'iPhone

L’argent, le nerf de la guerre

De prime abord, on pourrait penser que Galaxy on Fire 2 n’est qu’un shoot de plus et sachez que ce n’est pas du tout le cas. Toutes les galaxies ont en effet un système économique et votre objectif consistera d’ailleurs à amasser le plus d’argent possible pour acheter votre vaisseau (on en trouve une trentaine), l’équiper en armes, en missiles ou en boucliers protecteurs. Mais attention car chaque élément possède ses propres caractéristiques et tous les vaisseaux ne conviennent pas forcément à tous les pilotes. Tout dépendra ainsi de votre manière de jouer et de ce que vous comptez faire dans cet univers.

Car en effet, là encore, les possibilités sont nombreuses. Les joueurs les plus pressés se contenteront sans doute de suivre la trame principale de l’histoire (une dizaine d’heures de jeu au total) mais les plus aventureux ne manqueront pas d’opter pour les missions secondaires afin de gagner plus d’argent. Notez d’ailleurs qu’il existe une autre manière de gagner sa vie : le forage. Autour de chaque station, on va effectivement trouver des champs d’astéroïdes. Avec le bon équipement, il sera ainsi possible de récolter des matériaux et on pourra ensuite les revendre à la station de son choix. Mais attention car toutes les stations n’ont pas les mêmes besoins et certaines d’entre elles vous rémunéreront davantage pour certains minerais. Enfin, si votre truc à vous c’est de fragger tout ce qui bouge, vous pourrez toujours aller exploser quelques pirates et récupérer ensuite les débris de leurs vaisseaux pour vous faire un peu d’argent de poche.

Galaxy on Fire 2, le Freelancer de l'iPhone

Et alors, bien ou bien ?

Au final, Galaxy on Fire 2 est sans doute l’un des titres les plus complets de l’AppStore. Oui mais ce dernier n’est pas parfait pour autant. Ce qui lui manque cruellement, en fait, c’est un mode multijoueur. Sinon, pour ceux que ça intéresse, sachez qu’il est possible de synchroniser ses sauvegardes en passant par iCloud ou par Open Feint. Du coup, si vous avez un iPhone et un iPad à la maison, vous pourrez facilement retrouver votre vaisseau, vos objets et vos missions.

Et pour finir, notez que Galaxy on Fire 2 est sorti sur l’AppStore en juin dernier. Cela étant dit, je viens tout juste de le découvrir et j’ai quand même eu envie d’en parler parce qu’il mérite vraiment qu’on s’y attarde. Ah et puisqu’on en parle, sachez que le premier opus est gratuit pour une période limitée alors foncez !

Télécharger Galaxy on Fire 2 (iPhone / iPad)

Télécharger Galaxy on Fire 2 HD (iPhone / iPad)

Galaxy on Fire 2, le Freelancer de l'iPhone

Galaxy on Fire 2, le Freelancer de l'iPhone

Galaxy on Fire 2, le Freelancer de l'iPhone

Mots-clés appleiosipadiphone