Galaxy S10 : la reconnaissance faciale est loin d’être sécurisée

Comme on le sait, Samsung prévoit de livrer  un scanner d’empreintes directement intégré à l’écran, et un système de reconnaissance faciale,  pour la sécurisation du déverrouillage de son prochain Galaxy S10. Mais ce qu’on sait moins, c’est la fiabilité de ces deux nouveaux systèmes.

Pour le premier, la technologie ultrasonique dernière génération de Qualcomm, utilisé pour le déverrouillage via la lecture de l’empreinte digitale devrait pas mal s’en sortir, hormis les soucis que posent l’ajout d’un film de protection d’écran.

Galaxy S10 : image 2

Par contre, du côté de la reconnaissance faciale, il semble que le système de Samsung soit facilement contournable, mettant un sérieux problème de sécurité en évidence. En effet, une vidéo partagée sur Twitter par mobiFlip.de a montré que le système de reconnaissance a été floué par une simple photo.

Une faille connue de Samsung ?

Si l’utilisation d’une simple photo a permis de déverrouiller le smartphone, comme la vidéo nous le montre, on est en droit de se demander si Samsung n’a pas livré une version très basique de son système de reconnaissance faciale sur les pré-modèles. Il faut en effet noter que les appareils exposés durant les événements et les salons ne sont pas toujours équipés de la dernière version de leur plateforme.

Malgré tout, le constructeur coréen n’a fait d’éclats particuliers concernant son système de reconnaissance faciale, même lors du lancement du Galaxy S9. Et si vous vous en souvenez, des tests que Forbes a réalisés l’année dernière ont conclu sur un manque de fiabilité de ce système.

Samsung a d’ailleurs prévenu ses clients que le déverrouillage via un PIN ou via empreinte digitale serait une meilleure alternative. En tout cas, on est bien loin de la performance du Face ID d’Apple pour l’instant.

Se contenter du lecteur d’empreinte pour sécuriser son Galaxy S10 ?

Le lecteur d’empreinte digitale combiné à l’écran, basé sur la technologie dernier cri de Qualcomm, serait de loin le meilleur choix fait par Samsung pour la sécurisation de son terminal phare.

Les performances de ce type de capteur d’empreintes sont, en effet, bien plus marquées que celles que donneraient un lecteur d’empreintes optique classique, qui lui aussi est facilement contournable via l’utilisation d’une photo haute résolution, ou d’une prothèse si le cas se présente.

La technologie ultrasonique utilisée cette fois par Samsung permet en effet de scanner les circonvolutions digitales de l’utilisateur afin d’obtenir un rendu en trois dimensions propre à déverrouiller le Galaxy S10.

Entre les deux systèmes de déverrouillage du Galaxy S10, le choix est donc vite fait si l’aspect sécurité sur l’appareil que vous projetez de vous procurer vous tient à cœur.