Galaxy S8 : une caméra frontale bridée ?

Samsung aurait-il volontairement bridé la caméra frontale de son fameux Galaxy S8 et de son Galaxy S8+ ? Beaucoup de gens le pensent et JerryRigEverything en fait précisément partie. En démontant le module, il a en effet réalisé que ce dernier était équipé d’un stabilisateur optique… un stabilisateur qui n’est pourtant pas mentionné sur le site du constructeur, ni même sur la fiche technique du téléphone.

Lorsqu’il ne torture pas les téléphones, Jerry s’amuse en effet à les démonter et à les découper afin de découvrir ce qu’ils renferment.

Stabilisateur S8

Il a procédé de cette façon pour le Galaxy S8 et ses recherches se sont révélées plutôt fructueuses. Le testeur de l’extrême a en effet eu la surprise de découvrir la présence d’un stabilisateur optique au niveau de la caméra frontale du dernier flagship du constructeur coréen.

Le Galaxy S8 est équipé d’un stabilisateur optique au niveau de la caméra frontale

Seul problème, ce stabilisateur n’est absolument pas mentionné dans la liste des fonctionnalités du produit, ni même au niveau de sa fiche technique. Un choix plutôt étonnant puisque les constructeurs n’ont pas pour habitude de faire l’impasse sur de telles fonctions.

Dans ce cas, beaucoup de gens se demandent évidemment pourquoi le constructeur n’a pas communiqué sur ce système de stabilisation optique.

L’explication la plus logique, ce serait que ce fameux stabilisateur n’a pas encore été activé par le constructeur. Pour quelles raisons ? C’est difficile à dire, mais il faut rappeler que toutes les fonctions de la surcouche ne sont pas pleinement fonctionnelles. C’est notamment le cas pour Bixby. L’assistant parle uniquement le coréen pour le moment et il faudra attendre de longs mois pour qu’il apprenne de nouvelles langues… à commencer par la nôtre et par celle de nos voisins européens.

Le stabilisateur aurait-il posé problème ?

Il y a aussi une autre hypothèse. Il est en effet possible que ce stabilisateur ne fonctionne pas comme prévu. Dans ce cas, le constructeur a très bien pu décider de le désactiver au dernier moment pour éviter de décevoir ses premiers acheteurs.

Il faut en effet rappeler que les stabilisateurs optiques ne sont pas totalement dépourvus de défauts. Logique, car ils reposent sur une lentille supplémentaire capable de se déplacer afin de compenser les gestes et les tremblements de l’utilisateur. Si cette lentille est très utile en vidéo, elle l’est un peu moins en photo puisqu’elle génère des parasites supplémentaires et elle atténue en outre la quantité de lumière parvenant jusqu’au capteur.

Il est donc possible que les ingénieurs de Samsung aient préféré la désactiver afin d’éviter ces fameux parasites. D’autant qu’une stabilisation optique a moins de sens sur un objectif grand-angle en raison de leur couverture.