Galaxy S9 : la version Exynos devrait être beaucoup plus puissante que le modèle Snapdragon

Le Galaxy S9 et le Galaxy S9+ devraient se décliner en deux versions différentes, des versions respectivement animées par un Exynos 9810 et un Snapdragon 835. Elles ne seront visiblement pas placées sur le même pied d’égalité, pas d’après ces benchmarks en tout cas.

Ice Universe a en effet réussi à mettre la main sur deux benchmarks réalisés récemment, des benchmarks portant sur des téléphones désignés par les références SM-G960F et SM-G965U.

Galaxy S9 Plus : image 3

Ces numéros ne doivent pas vous être totalement inconnus et c’est bien normal puisqu’ils désignent respectivement le Galaxy S9 et le Galaxy S9+.

Le Galaxy S9 et le Galaxy S9+ benchmarkés

Ce n’est cependant pas la seule différence entre les deux modèles. Si la découverte du leakeur est aussi intéressante, c’est parce que ces deux terminaux ne sont pas propulsés par la même puce. Le premier embarque en effet un Exynos 9810 et le second un Snapdragon 845.

Samsung, comme chacun le sait, a pris l’habitude de décliner ses flagships en plusieurs modèles, des modèles correspondant à divers marchés.

Le Galaxy S8 et le Galaxy S8+ étaient ainsi proposés en deux variantes animées par un Exynos 8895 et un Snapdragon 835. Il en ira visiblement de même cette année pour les deux nouveaux terminaux de la marque.

Le plus intéressant reste cependant à venir. Ces deux modèles ont en effet été testés avec Geekbench et ils n’ont pas obtenu les mêmes résultats.

Des différences entre l’Exynos 9810 et le Snapdragon 845

Le Galaxy S9+ propulsé par un Snapdragon 845 a ainsi décroché un score de 2455 points en single core et un score de 8312 points en multi core. Si ces chiffres sont tout à fait corrects, ils sont malheureusement loin de ceux du second modèle. Le Galaxy S9 animé par un Exynos 9810 a en effet réalisé un meilleur score avec 3717 points en single core et 8839 points en multi core.

Si vous connaissez mal Geekbench, alors il peut être utile de rappeler que la solution ne se contente pas de calculer les performances brutes des puces. En réalité, la solution va plus loin et elle se focalise ainsi d’un côté sur les performances de chaque cœur (single core) et de l’autre sur celle de l’intégralité de la puce et de ses cœurs (multi core).

Ici, on réalise donc les cœurs de l’Exynos 9810 sont bien plus puissants que ceux du Snapdragon 845 lorsqu’ils sont pris individuellement, mais aussi lorsqu’ils sont traités dans leur ensemble.

Si une optimisation de dernière minute est toujours possible, les Galaxy S9 et Galaxy S9+ sous Exynos 9810 devraient du coup être bien plus puissants que les modèles livrés avec un Snapdragon 845.