Galaxy S9 : le processeur officialisé par Samsung

Samsung vient de lever le voile sur l’Exynos 9810 et donc sur le futur processeur du Galaxy S9 et du Galaxy S9+. Un processeur faisant la part belle à l’intelligence artificielle.

Samsung n’aura donc pas attendu le coup d’envoi du CES pour introduire sa nouvelle puce haut de gamme. Comme prévu, le coréen a en effet décidé de prendre un peu d’avance et de dévoiler son SoC en amont du célèbre salon de Las Vegas, pour le plus grand bonheur de ses fans et de toutes les personnes s’intéressant de peu ou de loin au marché de la mobilité.

Exynos 9810

L’Exynos 9810 n’est en effet pas une puce tout à fait comme les autres.

L’Exynos 9810, une puce qui fait la part belle à l’intelligence artificielle

Gravé en 10nm FinFET LPP (seconde génération), le SoC pousse en effet le concept assez loin et il embarque ainsi un CPU composé de huit coeurs customs répartis en deux clusters différents. Le plus puissant atteint une fréquence de 2,9 GHz et il s’activera automatiquement pour les applications les plus gourmandes. Samsung annonce des performances 40 % supérieures à celles de la génération précédente.

Ce n’est cependant pas le plus intéressant. L’Exynos 9810 fera en effet la part belle à l’intelligence artificielle, avec des fonctions très proches de celles du Kirin 970 de Huawei.

Comme lui, le SoC sera en effet capable d’analyser les sujets photographiés par l’utilisateur et il pourra ainsi faire la distinction entre un animal, un paysage ou encore un enfant afin d’offrir les meilleurs réglages possible. Cette technologie sera également utilisée dans le cadre de la reconnaissance faciale et l’Exynos 9810 devrait ainsi être en mesure de faire la différence entre un vrai visage et une simple photo en deux dimensions.

Toujours dans la même optique, la puce abritera une unité de traitement séparée et chiffrée réservée au stockage des informations biométriques.

Un SoC pensé pour le Galaxy S9 et le Galaxy S9+ ?

Samsung a également profité de l’occasion pour travailler sur les algorithmes de traitement d’image et ce SoC permettra ainsi aux appareils l’exploitant de capturer des contenus en 4K à une cadence folle de 120 images par seconde.

Ce détail est évidemment loin d’être anodin. Les anciens systèmes de reconnaissance faciale de l’entreprise ont en effet souvent été critiqués en raison de leur faible niveau de sécurisation.

L’Exynos 9810 intégrera également un nouveau modem compatible avec la 4G de catégorie 18. Il sera donc possible d’agréger pas moins de six bandes de fréquence et il offrira ainsi un débit descendant théorique maximal d’environ 1,2 Gb/s et un débit ascendant de 200 Mb/s. Il supportera aussi le 4×4 MIMO et la modulation 256-QAM.

Selon le constructeur, ce fameux modem sera parfaitement en mesure de streamer du contenu diffusé en Ultra HD.

Samsung n’a pas donné de détails supplémentaires, mais la firme a indiqué que la production de masse de la puce avait commencé. Elle devrait donc équiper le Galaxy S9 et le Galaxy S9+.