Galaxy S9 : un lancement pressenti pour mars

Bloomberg vient de signer un nouveau papier portant sur le Galaxy S9 et plus précisément sur la date de lancement du terminal. Elle serait planifiée pour le mois de mars et donc pour la fin du premier trimestre.

Samsung a toujours été extrêmement actif durant le Mobile World Congress. La firme avait ainsi profité de l’édition de 2015 pour lever le voile sur les Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge et de l’édition 2016 pour introduire les deux modèles suivants. Toutefois, la marque coréenne a été obligée de décaler le lancement du Galaxy S8 et du Galaxy S8+ au moins d’avril suite aux problèmes rencontrés sur son avant-dernière phablette.

Ventes Galaxy S8

Ce retard ne sera pas d’actualité cette année. Pas d’après Bloomberg.

Le Galaxy S9 dispo en mars ?

En effet, Mark Gurman s’attend à ce que le Galaxy S9 et le Galaxy S9+ soient tous les deux présentés à l’occasion de la prochaine édition du MWC et donc dès le mois de février. Le lancement des terminaux serait programmé pour le mois de mars et donc au plus tard pour la fin du premier trimestre 2018.

Selon une source proche du dossier, ces deux appareils devraient être assez proches des modèles actuels tout en proposant deux ou trois nouveautés du côté de la fiche technique et notamment de la photo.

Mark Gurman ne donne pas plus de détails en revanche. Fort heureusement, les leakeurs sont un peu plus loquaces que notre confrère et nous savons ainsi que le Galaxy S9 et le Galaxy S9+ devraient être propulsés, au choix, par un Snapdragon 845 ou par un Exynos 9810 couplé à 6 Go de mémoire vive. L’espace de stockage atteindrait pour sa part les 64 Go et il faudrait s’attendre à un module photo double sur le modèle le plus grand, avec une nouvelle disposition des capteurs et des optiques.

Samsung en danger pour 2018 ?

Ces derniers seraient en effet montés sur un axe vertical et le lecteur d’empreintes se situerait du coup dans leur prolongement afin de le rendre plus accessible et plus facile à atteindre. Le modèle de base risque pour sa part de se contenter d’un module unique, mais la disposition ne devrait pas changer et le lecteur d’empreintes se retrouverait du coup sous l’optique.

Dans son article, Gurman rappelle également une récente étude menée par Stratégie Analytics, une étude disant en substance que Samsung devrait voir ses ventes s’écrouler en 2018 sous la pression des constructeurs chinois. Les analystes du cabinet s’attendent ainsi à ce que les parts de marché du constructeur tombent sous les 20 %, contre 22 % en 2017.

Il faut cependant rappeler que les analystes s’attendaient aussi à ce que le constructeur se retrouve en fâcheuse posture en 2017 suite à l’épisode du Galaxy Note 7. Des prédictions qui ne se sont pas franchement réalisées.