Game of Thrones : voilà pourquoi l’épisode 3 était très sombre

De tous les épisodes de Game of Thrones que l’on ait vus jusqu’ici, l’épisode 3 de la saison 8 diffusé dimanche dernier restera dans la mémoire des téléspectateurs comme étant l’un des plus marquants de la série.

Toutefois, un grand tollé s’en est ensuivi en raison de l’ambiance très sombre des scènes de « La longue nuit ». À côté des réactions du genre « on ne distingue quasiment rien », il y avait également beaucoup de « pourquoi » de la part des fans de la série emblématique de HBO.

Crédit HBO

Fabian Wagner, le directeur de la photographie de la série a ainsi apporté quelques précisions sur ce qui a amené l’équipe à faire ce qu’il considère comme un choix artistique propre à bien transmettre les émotions et le caractère sombre de ce fameux troisième épisode.

La longue nuit était … bien sombre

Pour la fameuse bataille de Winterfell, on aurait très bien compris que les feux qui animaient les sabres des hordes de Dothraki ressortiraient mieux dans un fond sombre, qui plus est la scène se déroule durant la nuit comme le titre de l’épisode l’indique bien.

Il en est de même quand les dragons de Daenerys et de Jon Snow se mettent à cracher les flammes salvatrices sur les vagues de marcheurs blancs qui courent à l’assaut des compagnies d’Immaculés et des autres défenseurs de Winterfell, ou quand les rangées de piques qui entouraient le château se sont embrasées après les incantations de la sorcière rouge.

Mais la question se pose assez légitimement si c’était nécessaire que l’on garde la même ambiance pour d’autres scènes comme celles de la crypte où se sont réfugiés les enfants et la Dame de Winterfell, où encore celui d’un champ de bataille envahi par une grosse tempête de neige venue d’on ne sait où.

Un show très sombre et très cinématographique

Selon Fabian Wagner, Game of Thrones a « toujours été un show très sombre et très cinématographique ». Et plus particulièrement, le choix artistique a été dicté par l’équipe de la production pour mettre en avant et bien faire ressortir le côté chaotique et la confusion de la bataille.

Une immersion qui devrait transcender les téléspectateurs et complètement les transporter dans les émotions des scènes.

Il n’y va pas par quatre chemins et précise également qu’il sait que « ce n’était pas du tout sombre vu que c’est lui qui l’a filmé ». La faute donc aux réglages de nos téléviseurs et à une ambiance trop lumineuse de nos salons.

Un homme averti en valant deux, réglez d’avance la luminosité de vos postes et baissez la lumière si vous ne voulez pas faire les grands yeux pour dimanche prochain.

Mots-clés game of thrones