GameStop, propriétaire de Micromania, connaît de nouvelles difficultés et ferme 200 boutiques

Autrefois, les joueurs se déplaçaient en magasin pour acheter des jeux vidéo. Une période nostalgique pour bon nombre d’entre eux qui se procuraient des titres qui pouvaient se révéler de petites pépites. Des heures à fouiller dans les bacs de jeux vidéo en occasion, à des prix cassés, ou encore questionner les vendeurs à propos des dernières nouveautés.

Malheureusement, comme dans un tas de domaines artistiques (cinéma, musique…) la dématérialisation est passée par là avec le succès de plates-formes comme Steam.

Crédits Pixabay

Et les choses ne risquent pas de s’arranger avec le futur Cloud Gaming, propulsé par Apple, Google, EA, Microsoft…

Résultat, les boutiques physiques sont impactées par ce changement de l’industrie vidéoludique.

GameStop (propriétaire de Micromania) est l’un des premiers touchés avec l’annonce de la fermeture d’une centaine de boutiques à travers le monde.

Le marché du jeu vidéo physique toujours plus en difficulté

GameStop, propriétaire de Micromania, est dans le rouge. Il faut dire que l’enseigne affiche des chiffres très décevants ces derniers trimestres, avec une perte de 32 millions de dollars et des ventes qui chutent de 14,3%. Pourtant, GameStop a tout fait pour connaître un nouvel essor avec le déploiement d’un nouveau plan marketing. Sans oublier que les enseignes misent à fond sur le merchandising à l’aide de figurines et autres objets collectors. Pourtant, la sauce ne semble pas prendre…

Résultat, James Bell, directeur financier de la société, a annoncé la fermeture de 200 boutiques à travers le monde d’ici 2020. Les enseignes affichant les ventes les plus décevantes seront concernées par ce nouveau plan qui mettra en péril beaucoup d’emplois.

Malgré ces fermetures, GameStop pense continuer à perdre de l’argent d’ici les trimestres à venir. Il faut dire que la société fait face à une concurrence toujours plus redoutable à travers les plates-formes de dématérialisation – Steam, Epic Games Store… – ou encore le futur Cloud Gaming. Sans oublier que les prix des jeux en vente physique sont souvent légèrement plus élevés. Mais n’y a-t-il pas plus grisant que de posséder la boîte d’un titre pour sa collection ?

Reste à savoir si GameStop pourra continuer à faire face à un marché numérique de plus en plus imposant faisant de l’ombre à son business.

Mots-clés gamestopmicromania