Après l’effort, le gaming : découvrez comment les sportifs se détendent sur leurs consoles !

La vie d’athlète professionnel est assez exigeante. Elle implique la réalisation d’entraînements épuisants ainsi qu’une discipline stricte. Pourtant, il faut savoir que même les plus grands sportifs ont besoin de lâcher prise après leurs performances. 

Joueur de jeux vidéo
Joueur de jeux vidéo – crédits UNSPLASH

De plus en plus, ces athlètes de renom trouvent cette détente dans le gaming. Que ce soit sur console, PC ou mobile, les jeux vidéo deviennent un exutoire privilégié. Un moyen de décompresser, d’évacuer le stress et de se changer les idées après des efforts intenses. On en parle en détail dans les lignes à suivre ! 

Les jeux vidéo, une passion assez commune chez les athlètes

Que ce soit sur console, PC ou même mobile, de nombreux athlètes comme ceux mentionnés sur le blog d’ExpressVPN sont des gamers invétérés. Certains noms très connus comme Steph Curry, Kevin Durant ou Neymar Jr sont même devenus ambassadeurs de grandes marques de jeux vidéo. 

Pour Neymar, le gaming est “une véritable passion depuis l’enfance”. Le célèbre footballeur brésilien est un grand fan de Counter-Strike, Call of Duty et des jeux de combat comme Tekken. Il n’hésite pas à streamer ses parties sur Twitch pour le plus grand plaisir de ses millions de fans.

Une activité déstressante

Au-delà du simple divertissement, le gaming permet aux sportifs de se détendre et d’évacuer le stress accumulé pendant les entraînements ou compétitions intenses. C’est ce que confirme Ronaldo Nazario, légende du football :

“Les jeux vidéo sont un excellent moyen de se détendre l’esprit après un match difficile. Ça me permet de me vider la tête et d’oublier la pression pendant quelques heures.”

De nombreux athlètes apprécient également l’aspect social du gaming en ligne, qui leur permet de garder contact avec leurs amis et famille malgré leurs emplois du temps chargés.

Un entraînement cérébral

Mais le gaming n’est pas qu’un simple passe-temps pour les sportifs. Certains y voient aussi un excellent moyen d’entraîner leurs réflexes, leur concentration de même que leur prise de décisions rapides.  

C’est le cas de Matthieu Pavon, champion du monde de Northen Freeride, qui utilise les jeux de course pour s’entraîner mentalement :

“Les jeux de simulation m’aident à visualiser les trajectoires, anticiper les virages et prendre de meilleures décisions sous la pression. C’est un excellent complément à mes entraînements physiques.”

Des compétitions de gaming pour sportifs

Certains athlètes vont même jusqu’à participer à des compétitions de e-sport ! C’est le cas du tennisman Gaël Monfils, grand amateur de jeux de combat comme Street Fighter. Il a d’ailleurs remporté plusieurs tournois caritatifs.

A LIRE AUSSI : Overwatch 2 : de nouveaux changements sont apportés aux matchs compétitifs !

D’autres comme le basketteur Ben Simmons ou le footballeur Sergio Agüero sont devenus partenaires de grandes équipes e-sport. Ce qui démontre de l’intérêt grandissant des sportifs pour cette discipline.

Du gaming d’accord, mais de façon raisonnée

Bien que bénéfique pour se détendre, le gaming ne doit pas non plus devenir une obsession au détriment de l’entraînement physique. De nombreux sportifs insistent sur la nécessité de pratiquer avec modération. Rafael Nadal, grand amateur de jeux en ligne, explique :

“Le gaming est un excellent exutoire, mais il ne faut pas en abuser. Je m’impose des limites strictes pour ne pas que ça nuise à ma préparation physique.”

En définitive, le gaming semble être devenu un loisir incontournable pour de nombreux sportifs de haut niveau. Une activité qui leur permet de se détendre, de garder un lien social et même de s’entraîner mentalement. À condition bien sûr de ne pas en abuser !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.