Gears of War 2

En 2006, Gears of War avait marqué les esprits. En même temps, un jeu violent qui semble sorti tout droit d’une série B et le tout avec des graphismes vraiment extraordinaires, cela ne pouvait que marcher. Et justement, voici qu’un nouvel épisode pointe le bout de son nez. Au programme, toujours des méchants, toujours des flingues et une immersion du joueur encore plus prononcée…

Crédit : Microsoft

Gears of War, premier du nom, opposait les humains et les Locustes, qui ne parvenaient vraiment pas à s’entendre. Il faut dire, quand même, que les humains avaient exilé ces derniers et que cela ne leur avait pas fait spécialement plaisir, allez savoir pourquoi. Donc toujours est-il que les Locustes ont eu envie de se venger et de manger des bébés humains histoire de montrer à tout le monde qu’ils n’étaient pas contents.

En gros, donc, il était question de guerre, encore de guerre et toujours de guerre. Vous incarniez un soldat à la mine patibulaire, grand amateur de stéroïdes et de drogues en tout genre. L’homme parfait, en somme. Donc ce brave gars n’avait qu’un but dans son existence, celui de massacrer tout ce qui lui tombait sous la main. Et vous aurez sans doute compris que la grande force de ce jeu n’était certainement pas son scénario, presque absent, mais sa réalisation hors du commun.

Et apparemment, il en ira de même pour le second opus : un scénario presque inexistant, simple prétexte à des heures et des heures de carnage, le tout dans une ambiance comme on en voit rarement. Prévu pour la fin de l’année sur Xbox 360 et après sur PC. Ce qui est certain, en tout cas, c’est que Gears of War 2 s’annonce très clairement comme un jeu extraordinaire doté d’une ambiance rare.