Geewizz, le bilan

Rappelez-vous… C’est le 9 décembre dernier que je vous ai présenté Geewizz, une toute nouvelle plateforme qui vous permet d’afficher des encarts publicitaires et donc de monétiser votre blog. Mine de rien, le temps passe vite, hein… Toujours est-il qu’en deux mois et demie, j’ai eu l’occasion de prendre pas mal de recul sur les gains engrangés et voici donc mon bilan personnel. Oui et comme nous allons le voir, on peut dire qu’il n’est pas brillant.

Geewizz, un petit rappel des faits

Histoire de vous faire une petite piqure de rappelle, je vais quand même dire deux ou trois mots au sujet de Geewizz. Donc comme ma brillante introduction le suggère si finement, ce service est une plateforme qui vous propose de monétiser votre blog en affichant des encarts publicitaires.

Alors forcément, on pourrait penser qu’elle fonctionne comme Google adSense. Et on se tromperait lourdement puisque ce n’est pas du tout le cas. En réalité, l’originalité de Geewizz, c’est que les publicités diffusées se basent essentiellement sur des produits et que c’est vous qui les sélectionnez. Il est donc possible d’adapter très finement les publicités diffusées à sa ligne éditoriale. Un concept intéressant qui me semblait plutôt porteur, ce qui m’a tout de suite donné envie de le tester.

Geewizz, ma configuration

Précisons, cependant, que ma configuration n’était pas optimale dans le sens où je n’ai attribué que trois encarts à Geewizz, le reste étant principalement occupé par Google adSense qui me rapporte nettement plus (je pense d’ailleurs que ce dernier point fera l’objet d’un article dédié un peu plus tard). Concrètement, donc, voici les encarts pour lesquels j’ai opté :

  • Une bannière 300 x 90 située tout en haut de ma sidebar : Située juste au dessus de ma publicité adSense, je pensais qu’elle attirerait l’oeil (et le clic) de mes visiteurs. Précisons que les produits diffusés étaient essentiellement liés à l’univers Mac et aux téléphones mobiles.
  • Deux bannières 250 x 90 situées à la fin de mes articles : Là encore, en les situant entre mes articles et les commentaires qui suivent, je pensais qu’elles auraient pas mal de succès. Au niveau des produits diffusés, il était essentiellement question de jeux vidéo et de produits TV HiFi.

L’avantage de ces publicités, c’est qu’elles ne sont pas intrusives. Je ne sais pas pour vous mais, en ce qui me concerne, je déteste cordialement toutes les publicités 2.0 qui se mettent à s’animer au passage de la souris. C’est d’ailleurs une des raisons qui expliquent pourquoi j’ai tout bonnement viré de chez moi les publicités vidéo eBuzzing (enfin ça et le fait qu’elles ne rapportent franchement rien).

Bref, sur le papier, tout semblait parfait.

Geewizz, mon bilan

Et en réalité, ce n’est pas du tout le cas. Depuis le 9 décembre dernier, j’ai effectivement engrangé… 41,69 € ! Le plus ironique dans l’histoire, c’est que j’ai bénéficié de 10 € offerts par la plate-forme puisque j’étais l’un des premiers inscrits. Concrètement, donc, les bénéfices apportés par les trois publicités diffusées s’élèvent donc à 31,69 €. Pour aller un peu plus loin, on précisera que la publicité située dans ma barre latérale m’a rapporté 12,10 € alors que celles diffusées à la fin de mes articles ont engrangé quant à elles 19,59 €.

Oui, à moi aussi ils piquent les yeux tous ces symboles « € ».

Notons par ailleurs que, sur la même période, la Fredzone a cumulé un peu plus de 380.000 VU pour plus de 560.000 visites. Sans rentrer dans les détails puisque cela fera l’objet d’un article dédié, Google adSense me rapporte en moyenne entre 600 € et 800€ par mois. Autant dire que l’écart est tout bonnement monstrueux.

Alors bien entendu, toutes ces données sont à prendre avec des pincettes. Si j’avais remplacé tous mes encarts adSense par des encarts équivalents chez Geewizz, ce dernier m’aurait sans doute rapporté un peu plus qu’en l’état. Cela dit, dans la mesure où mes gains adSense me permettent quand même de régler quelques factures, je n’ai malheureusement pas pu procéder à un test plus poussé.

Et maintenant alors ? Et bien je pense que je vais conserver ces encarts encore un moment pour atteindre les fameux 50 € qui me permettront d’être payé. Ensuite, il y a de fortes chances qu’ils disparaissent de la Fredzone.

Précisons tout-de-même que Christophe Logiste a également procédé à un bilan de son côté et que son bilan est assez analogue au mien. Si vous avez vous-mêmes testé un peu plus en profondeur la plate-forme, n’hésitez pas à faire remonter vos remarques.