Gemma Sheridan et l’histoire du faux SOS de Google Earth

Il se peut que vous tombiez un jour sur cette histoire selon laquelle une femme du nom de Gemma Sheridan aurait été sauvée par Google Earth après sept ans passés sur une île déserte dans le Pacifique depuis le naufrage de son voilier. Gemma aurait dessiné un « SOS » géant sur le sol que Google Earth aurait photographié, ce qui aurait permis de la secourir.

L’histoire remonte à mars 2014, mais a été largement diffusée sur le web, notamment via Twitter avec le hashtag #truestory. Sauf que cette histoire est complètement fausse !

SOS

Un canular monté de toute pièce

Selon l’histoire, une femme bloquée sur une île déserte depuis sept ans a été sauvée après qu’un utilisateur de Google Earth ait repéré un message SOS qu’elle avait dessiné sur la plage de l’île. Le rapport racontait comment la femme, Gemma Sheridan, a été piégée sur l’île en 2007 après que son bateau ait été détruit dans une tempête.

Le rapport était accompagné d’une image du signe SOS qui aurait été repéré sur Google Earth par « un gamin du Minnesota ».

Cependant, même si cette histoire est intéressante, elle est fausse. Les recherches ont vite révélé que des extraits du texte de l’histoire ont été volés dans un reportage factuel sur l’expérience de l’ancien capitaine de l’armée, Ed Stafford, qui a survécu pendant soixante jours seul sur une île déserte. Mais, à part cette connexion nébuleuse, l’histoire est purement une œuvre de fiction.

De plus, une analyse de l’image de SOS révèle qu’elle n’a aucun lien avec la fausse histoire « d’île déserte ». La photo représente en réalité un message SOS créé par des personnes prises dans un conflit survenu dans la ville d’Osh, au Kirghizistan, en juin 2010. L’image satellite originale non recoupée montre des bâtiments et des routes, mais certainement pas une plage déserte.

L’origine de ce canular

La version originale de la fausse histoire de Gemma Sheridan provenait de NewsHound, un site qui semble être spécialisé dans la publication de toutes sortes de « fake news ». Rien de ce qui est publié sur le site ne devrait être pris au sérieux. Le site Web de NewsHound a d’ailleurs été supprimé d’Internet depuis. Cependant, les canulars de NewsHound se sont tellement répandus sur le Net que vous pouvez les retrouver encore aujourd’hui.

Le site est notamment à l’origine de deux autres fausses histoires bien connues. La première disait qu’un « alignement planétaire » à venir réduirait la gravité de la Terre. Et l’autre que KFC a changé de nom parce qu’il n’utilise plus de vrai poulet dans ses plats.

Le canular de l’alignement planétaire du 4 novembre 2014

Un événement astronomique extraordinaire devait avoir lieu exactement à 9h47 le 4 novembre 2014, ce qui diminuerait brièvement la gravité de la Terre, rendant ainsi les gens moins lourds et leur permettant de sauter plus haut que d’habitude.

Le message prétendait que l’événement, baptisé effet gravitationnel Jovien-Plutonien, a été révélé par l’astronome britannique Sir Patrick Moore. Une version antérieure du canular affirmait que l’événement devait avoir lieu le 4 janvier 2014.

Le message renvoyait à un rapport plus long qui expliquait que, ce jour-là à cette heure-là, la «planète» Pluton s’alignerait sur Jupiter et la Terre. Supposément que Jupiter et Pluton exerceraient une force gravitationnelle assez forte pour diminuer temporairement la gravité de la Terre.

Mais, bien sûr, les revendications faites dans le message étaient fantaisistes et sans fondement. Aucun événement astronomique de diminution de la gravité terrestre n’a eu lieu en novembre 2014 ou à tout autre moment. Le rapport était juste un canular. En fait, ce n’était rien de plus qu’une version remaniée d’une blague de poisson d’avril vieille de plusieurs décennies. En effet, le 1er avril 1976, l’astronome de la BBC Radio 2, Sir Patrick Moore, avait dit à ses auditeurs qu’à 9h47 la gravité de la Terre serait réduite parce que Pluton et Jupiter seraient alignés.

Étonnamment, beaucoup de gens ont appelé la station de radio pour rapporter qu’ils avaient effectivement éprouvé l’effet de gravité basse.

Le canular des « organismes génétiquement modifiés » de KFC

Ce canular circule continuellement depuis au moins l’an 2000. Il prétend que la marque de fast-food KFC n’utilise plus de vrai poulet dans ses recettes. Au lieu de cela, affirme le message, KFC utilise des « organismes génétiquement manipulés » horribles qui sont maintenus en vie par des tubes et n’ont ni bec, ni pattes, ni plume. Selon le message, la société a changé son nom de « Kentucky Fried Chicken » en « KFC » parce que son utilisation d’organismes génétiquement manipulés plutôt que de vrais poulets signifiait qu’il n’était plus légalement autorisé à utiliser le mot « chicken » dans son nom, ses menus ou ses publicités.

L’information serait apparue après une prétendue étude sur des produits de KFC menée par l’Université du New Hampshire. En réalité, les revendications faites dans le message sont absurdes. Et l’étude universitaire supposée mentionnée dans l’histoire n’a jamais eu lieu.

L’Université du New Hampshire a en effet publié il y a longtemps une déclaration sur son site Web niant l’existence d’une telle étude et qualifiant le rapport de canular.

Mots-clés googlegoogle earth