General Motors ambitionne d’être neutre en carbone en 2040, plus de vente de véhicules à essence/gasoil en 2035

L’émission de gaz à effets de serre par les différents types de véhicules est comme vous le savez l’une des principales causes du réchauffement climatique. En effet, hormis les avions et les usines, les voitures carburant aux combustibles fossiles représentent un véritable danger pour notre planète. Face à cette situation, General Motors a fait une annonce pour le moins osée.

Le jeudi 28 janvier dernier, Mary Barra, la PDG de GM, a ainsi déclaré que la firme s’engage à mettre fin à la production et la vente de véhicule carburant à l’essence ou au gasoil en 2035. Elle rajoute que dans tout au plus 20 ans, le constructeur américain espère atteindre une neutralité en carbone sur l’ensemble de ses installations.

Photo de Neri Vill. Crédits Pixabay

Pour les spécialistes, de nombreux facteurs se trouvent derrière cette décision de GM. Parmi ces derniers, il y a notamment une loi récemment instaurée par le gouvernement des États-Unis en faveur du climat et de l’environnement, mais également le souhait de GM d’orienter sa production vers la construction de voitures électriques et autonomes.

Une initiative qui fera beaucoup de bien à notre planète

Alors que dans le monde, les véhicules roulant à l’essence ou au gasoil représentent la majorité des sources de gaz à effets de serre, aux États-Unis, elles constituent actuellement 75 % du problème. Et dans l’état actuel des choses, les voitures actuellement produites par General Motors ne fonctionnent qu’avec ces combustibles fossiles. Pour y remédier, d’ici 2035, la société prévoit donc d’arrêter la production de ce genre de véhicule.

Et apparemment, le géant veut aller beaucoup plus loin, car d’ici 2040, selon Mary Barra, GM ambitionne de ne plus émettre de carbone, même par l’intermédiaire de ses usines. Toutefois, si les avancées technologiques ne permettent pas de mener ce projet à bien, l’entreprise fera tout son possible pour intercepter et éliminer le carbone émis.

Si General Motors réussit ce défi, la Terre ne s’en portera que mieux. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’à partir de 2035, la firme mettra fin à la production de voitures légères, camionnettes et SUV carburant à l’essence ou au gasoil. Et ce sera déjà un grand pas pour diminuer les émissions de carbone.

Une décision qui fera aussi du bien aux finances de GM

Le nouveau président américain, Joe Biden souhaite, comme vous le savez, que toutes les voitures des États-Unis soient électriques, afin de réduire la pollution. Une loi fédérale a donc été récemment mise en place pour ce faire. Cette dernière exige ainsi que d’ici 2035, la vente de tout véhicule neuf carburant à l’essence ou au gasoil, cesse.

Ceci étant, il semble aussi que GM veuille se tourner de son plein gré vers les véhicules électriques, qui constituent inexorablement l’avenir du secteur de l’automobile. D’ailleurs, la firme compte prochainement présenter de nombreux prototypes allant dans ce sens.

GM a aussi déclaré que d’ici les 5 prochaines années, elle investira plus de 25 milliards de dollars, pour le développement de voitures électriques et autonomes.