General Motors : Les investisseurs pensent que le constructeur automobile cèdera ses parts sur les voitures électriques d’ici 2021

Alors que l’industrie automobile voit de plus en plus son avenir dans les voitures électriques, davantage de constructeurs ajustent leurs activités en ce sens. Certains, comme Tesla, ont clairement de l’avance tandis que d’autres, comme General Motors, semblent traîner des pieds. Justement, Reuters nous rapporte récemment que l’exécutif de l’entreprise examine les options pour soit, suivre la tendance, soit, se séparer de cette branche.

La directrice de General Motors, Mary Barra, a effectivement présenté de nouveaux accords le mardi 08 septembre 2020 pour tenter d’apaiser les inquiétudes des investisseurs quant à la position du constructeur dans le secteur électrique.

crédits Pixabay

Certains d’entre eux souhaiteraient effectivement une scission dans l’entreprise afin que les actifs relatifs à la branche des véhicules électriques de GM soient évalués à des niveaux plus élevés de manière à pouvoir concurrencer Tesla et d’autres constructeurs axés dans le secteur des voitures électriques.

GM n’a pas encore dit son dernier mot

Mardi dernier, les actions de GM ont fait un bond de 10%, juste assez pour mettre la valeur du titre au-dessus de sa valeur initiale lors de son entrée en bourse après la crise de 2010, qui était de 33 dollars. Le constructeur automobile a également annoncé un accord dans lequel il prenait une participation de 11% dans Nikola Corp, une start-up de véhicules électriques. GM construira également des camionnettes électriques pour la start-up et lui fournira des batteries électriques et des piles à hydrogène.

Selon Barra, cet accord avec Nikola est en totale validation avec la stratégie de l’entreprise. Lors d’une conférence téléphonique, elle a effectivement déclaré aux journalistes que « c’est une preuve très forte de notre engagement en faveur d’un avenir entièrement électrique et de la création d’une plateforme que d’autres peuvent utiliser, qui nous permettra de nous développer et nous aidera à réduire les coûts d’efficacité »

Par ailleurs, GM a annoncé une collaboration nord-américaine avec le japonais Honda pour partager des plateformes de véhicules, qui comprendront des voitures électriques, dans le cadre d’un accord qui pourrait lui faire économiser des milliards de dollars.

À lire aussi : General Motors semble miser sur Cadillac pour percer le marché des voitures électriques

Les investisseurs de GM seraient dubitatifs sur l’avenir de GM dans le secteur électrique

Néanmoins, selon Morgan Stanley, avant ces récents accords, 72% d’investisseurs pensaient que GM finirait par céder ses actifs dans les véhicules électriques ou autonomes. La moitié d’entre eux estimaient également que cette décision pourrait être prise d’ici la fin 2021.

Au cours de l’appel des résultats trimestriels de GM le 29 juillet 2020, Barra a déclaré que rien n’avait été décidé. L’analyste Adam Jonas de Morgan Stanley estime quant à lui que les investisseurs désirent « quelque chose de différent ».

General Motors parviendra-t-il à mettre ses investisseurs d’accord avec ces nouveaux accords et ces derniers s’avéreront-ils fructueux ? Affaire à suivre.

À lire aussi : Un pick-up électrique en préparation chez General Motors ?