Gereja Ayam, l’étonnante église-poulet indonésienne

Le monde regorge de nombreuses constructions étranges et « Gereja Ayam » en fait partie. Il s’agit d’une église autrefois à l’abandon qui présente l’étonnante particularité d’avoir la forme d’une poule. L’édifice a été construit dans les années 90 en plein cœur de la forêt indonésienne par Daniel Alamsjah, 67 ans.

Gereja Ayam, qui veut littéralement dire « église poulet, » a été bâti sur un terrain de 3 000 m² situé sur les collines de la province centrale de Mageland. À l’origine, le bâtiment aurait dû ressembler à une colombe, mais le résultat s’est plus rapproché d’un poulet.

Eglise Poulet

Aujourd’hui, l’église-poulet de Daniel Alamsjah est devenue un véritable lieu de mystère et de curiosité pour les touristes.

Une idée de Dieu

Daniel Alamsjah raconte que l’idée de bâtir une église au cœur de la forêt indonésienne lui a été soufflée par Dieu lui-même. Dieu lui aurait demandé de construire une « maison de prière » en forme de colombe.

Aidé des habitants de Dese Gombong, un petit village situé en bas des collines, Alamsjah s’est attelé à l’édification de l’église en 1990.

La construction a cependant dû être abandonnée en 2000 faute de moyens, mais aussi parce que les villageois des alentours voyaient d’un mauvais œil qu’un « chrétien » construise une église près de chez eux. Les travaux n’ont pu reprendre qu’une dizaine d’années plus tard.

Un lieu de prière et de tourisme

Depuis sa construction, Gereja Ayam n’a cessé d’attirer beaucoup de curieux. Selon une blogueuse qui a visité le site : « Même si le bâtiment possède peu d’histoire, beaucoup de touristes souhaitent le visiter et même se marier dedans. Peut-être est-ce en raison du mystère. »

Cette attention a été une aubaine pour Daniel Alamsjah qui, en faisant payer l’entrée, a pu réunir assez d’argent pour terminer la construction de sa fameuse église.

En 2015, les fenêtres ont enfin pu être finalisées et les routes menant à l’église pavées. Alamsjah a également pu remettre les terrains environnants en état et il a rénové les salles de prière souterraines. Les pièces du bâtiment sont aujourd’hui ornées de belles peintures murales. Un café a même ouvert ses portes à l’intention des touristes.

Crédits Image : Wikimedia Commons