Ghost, la plateforme de blogs, passe la seconde

Ghost, le moteur de blog libre et open source créé par un ancien employé de WordPress, vient de lancer sa version 2.0 avec toujours pour objectif de simplifier le processus de publication en ligne aux blogueurs. Ghost 2.0 propose un nouvel éditeur de texte riche qui est extensible.

Il est toujours possible d’écrire avec la syntaxe Markdown, mais on peut aussi se servir de la barre de formatage pour personnaliser la mise en forme de son texte.

Ce qu’il faut savoir sur Ghost

Ghost a été présenté pour la première fois en 2012 par son fondateur, John O’Nolan, ancien responsable de l’équipe interface utilisateur de WordPress. O’Nolan voulait créer une plateforme qui serait plus simple à utiliser en tant que moteur de blog, par rapport à WordPress qu’il trouvait trop complexe.

Le projet a pu rentrer dans sa phase pratique en 2013 à la suite d’une campagne de financement participatif sur Kickstarter qui a permis de récolter 196 362 £ en 29 jours, l’objectif initial était de seulement 25 000 £. Ghost est maintenant géré par la Ghost Foundation, une organisation à but non lucratif basée au Royaume-Uni.

Les nouveautés de Ghost 2.0

Les développeurs seront peut-être intéressés de savoir que Ghost est codé avec Node.js, qui est un moteur d’exécution JavaScript côté serveur, basé sur V8 de Google. Avec la version 2.0, Ghost propose un éditeur de texte flambant neuf qui permet d’intégrer facilement des blocs et contenus externes (lecteur SoundCloud, tweets, vidéos YouTube, etc.). Il est désormais possible de personnaliser des billets individuels, créditer plusieurs auteurs pour un billet, changer la structure de son blog en organisant par exemple ses billets dans l’ordre qu’on veut, ou encore créer un blog multilingue. Ghost 2.0 intègre aussi Unsplash et Zapier.

Ghost est un logiciel open source à l’instar de WordPress. Vous pouvez soit le télécharger gratuitement, l’installer et l’héberger vous-même, soit vous abonner à une offre clé en main. Il faut désormais compter 29 $/mois pour le tarif d’entrée (c’était 19 $/mois l’année dernière), mais le nombre de visites autorisées par mois pour cette formule a doublé en passant à 100 000. Ghost propose 14 jours d’essai gratuit.

Mots-clés ghost