GiFi a choqué les internautes avec sa dernière publicité pseudo érotique

GiFi est au centre de toutes les conversations depuis le début de la semaine, et plus précisément depuis la mise en ligne de la toute dernière campagne publicitaire de l’enseigne.

Peu de gens le savent mais l’entreprise vient de fêter son trente-cinquième anniversaire. Pour l’occasion, elle a donc décidé de lancer une nouvelle application mobile : Bravoloto. Une application très intéressante d’ailleurs car elle permet aux clients de la marque de concourir pour remporter des cadeaux et des bons d’achat à utiliser dans toutes les boutiques de l’enseigne.

Pub GiFi

GiFi a été très critiqué pour sa dernière pub.

Afin de promouvoir l’outil, GiFi a commandé la réalisation d’un spot publicitaire au ton résolument décalé.

GiFi : une campagne choc pour promouvoir la dernière application de l’enseigne

La vidéo met en scène une femme assise sur un canapé, en sous-vêtements. Elle se tient face à un homme, les jambes écartées. Une position tout sauf naturelle. Le cadrage est finement étudié et il ne laisse apparaître que le sommet du crâne de l’acteur.

La femme commencer par demander à l’homme si ça lui plaît. Il lui répond qu’elle est bonne. Quelques soupirs et gémissements plus loin, la femme finit par dire qu’elle ne pourra plus jamais s’en passer. Ce à quoi l’homme répond : “Dis-moi chérie, tu es bien vierge ?”.

Inutile d’être un génie pour comprendre où ont voulu venir les publicitaires. Le clip donne l’impression que l’homme est en train de faire une gâterie à sa femme mais ce n’est évidemment pas le cas.

Quelques secondes plus tard, la scène est effectivement présentée de côté et on se rend alors compte que le couple n’est pas en train de s’envoyer en l’air mais… d’utiliser Bravoloto.

Deux versions au choix

Une seconde version de la campagne a été diffusée quelques minutes plus tard, une version qui présente la situation inverse cette fois. La trame de la vidéo reste exactement la même, à ceci près que la femme est en réalité en train de faire des pompes.

Ce qui explique d’ailleurs pourquoi sa tête faisait des mouvements de haut en bas.

Le titre de ces deux spots ne laisse planer aucun doute sur le thème (assumé) de ces vidéos. La première séquence s’appelle en effet “Qu’est ce qui peut faire jouir une femme ?” et la seconde “Qu’est ce qui peut faire jouir un homme ?”. Interrogé par LCI, Prosper Masquelier, le président de Bravoloto, a déclaré qu’il voulait faire quelque chose d’étonnant.

Les internautes, eux, n’ont clairement pas goûté la plaisanterie. C’est même tout le contraire en fait puisque les critiques n’ont pas tardé à fuser et vous en trouverez un florilège à la fin de l’article.

Mais le plus ironique, dans l’histoire, c’est finalement que la publicité de l’application fait plus parler… que l’application elle-même.

https://www.youtube.com/watch?v=-yL1mOcBBmw

https://www.youtube.com/watch?v=fxfH603Z7iw