Girls of Paradise, les prostituées venues de l’au-delà

Girls of Paradise n’est clairement pas un site comme les autres. A la base, il ressemble en effet à un site de call girls comme il en existe beaucoup sur la toile mais il a en réalité été conçu pour sensibiliser les internautes aux violences subies par les prostituées. Comment ? En les piégeant et en leur faisant croire qu’ils discutent réellement avec des femmes de la profession.

En tentant d’accéder au site, l’internaute commencera par tomber sur un message l’avertissement que le contenu du site est réservé aux plus de dix-huit ans. Exactement comme n’importe quel site pour adultes, en somme.

Girls of Paradise

Girls of Paradise n’est pas un site comme les autres.

Après avoir menti validé son âge, il sera renvoyé vers un trombinoscope constitué de plusieurs vignettes.

Girls of Paradise, un site de call girls pas comme les autres

Chaque élément correspond au profil d’une prostituée. Le prénom de cette dernière est apparent, de même pour son âge et son portrait. Si l’utilisateur souhaite « contacter » une de ces femmes, il devra accéder à sa fiche en cliquant sur l’élément de son choix.

Là, il aura droit à un descriptif complet avec la taille et le poids de la femme, mais également la couleur de ses cheveux et de ses yeux ainsi que ses mensurations, sa disponibilité, ses goûts et sa ville. Un descriptif se trouve un peu plus bas, avec deux boutons renvoyant vers le « live chat » et la prise de rendez-vous par SMS.

Si l’internaute clique sur le premier bouton, une fenêtre de discussion apparaîtra à l’écran et il pourra alors commencer à parler avec la prostituée. Une fois les présentations faites, cette dernière lui proposera de lui envoyer des photos supplémentaires.

Il n’aura qu’à cliquer sur le lien présent dans la fenêtre pour manifester son intérêt et recevoir une série de deux ou trois photos.

Des histoires vraies, et terribles

Ces images seront nettement moins sensuelles que les précédentes. Cette fois, les filles apparaîtront le visage tuméfié. Certaines seront même griffées au sang. Malaise. Ensuite, un dernier message apparaîtra, nous en apprenant plus sur le destin tragique de ces prostituées. Car en effet, ces dernières ont toutes perdu la vie dans le cadre de leur activité.

Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai. Certaines ont effectivement survécu. C’est notamment le cas d’Inès qui en a miraculeusement réchappé après que son proxénète l’ait balancé par-dessus un pont. Elle ne pourra malheureusement plus marcher.

Girls of Paradise est effectivement une campagne lancée par les bénévoles du mouvement du Nid, une association qui dénonce les violences faites aux prostituées et qui se bat afin d’interdire la prostitution sur le territoire.

Une opération glaçante, donc, d’autant que toutes les histoires racontées sur le site se sont réellement déroulées.

En attendant, cette campagne a été unanimement saluée et elle a même décroché un Clio Award en septembre 2016. Il faut d’ailleurs savoir qu’il a été réalisée gracieusement par l’agence McCANN Paris.

Mots-clés insolitensfyweb