GitHub s’attire les foudres de ses employés après la signature d’un contrat avec les services d’immigration américains

GitHub, une filiale de Microsoft, se trouve actuellement au cœur de la tourmente. En cause : la signature d’un contrat avec le département de l’immigration des États-Unis ou ICE (Immigration and Customs Enforcement).

Après la signature de cet accord d’une valeur de 200 000 dollars avec ICE, GitHub a été fortement critiqué par ses employés. Le département de l’immigration des États-Unis est pointé du doigt par les défenseurs des droits de l’Homme pour avoir pris des mesures qui ont abouti à la séparation et la détention d’enfants migrants.

GitHub s’attire actuellement les foudres de ses employés pour s’être associé avec ICE. Ces derniers exigent la rupture de ce contrat et ils ne sont pas prêts à lâcher l’affaire.

Le patron essaye de limiter les dégâts

La signature de ce contrat a eu d’énormes répercussions sur le climat interne de GitHub. Face à la protestation de ces employés, Nat Friedman, le CEO de la société, a publié un communiqué à travers lequel il a essayé d’apaiser les tensions, en vain.

Il a notamment annoncé que GitHub allait faire un don de 500 000 dollars aux organisations à but non lucratif qui œuvre pour « soutenir les communautés d’immigrants ciblées par l’administration actuelle. »

Des employés quittent leur poste

D’après Nat Friedman, « Annuler un achat ne convaincra pas l’administration actuelle de modifier sa politique d’administration. D’autres actions, telles que la défense des intérêts du public, le soutien aux actions en justice, la philanthropie significative et l’exploitation des vastes ressources de Microsoft risquent davantage d’avoir une incidence sur les politiques publiques. Notre voix est mieux entendue par les décideurs lorsque nous sommes assis à la table. »

Malheureusement, les déclarations de Nat Friedman sont tombées dans l’oreille d’un sourd. Après la publication de ce communiqué, cinq employés de GitHub ont décidé de déposer leur démission. L’ingénieure Sophie Haskins a indiqué qu’elle avait quitté son poste parce que la société n’avait pas annulé le contrat qu’elle avait signé avec ICE.

Les employés qui travaillent encore au sein de l’entreprise ont décidé de publier une lettre ouverte dans laquelle ils disent ne pas être convaincus par les paroles de Nat Friedman. « Nous ne sommes pas satisfaits de la position, désormais publique, de GitHub sur cette question. » ont-ils écrit.

Mots-clés github