GJ 887 : deux exoplanètes habitables à 11 années lumière de la Terre ?

La Terre ne serait pas la seule planète habitable de l’Univers. Dans une récente étude publiée dans la revue Science, une équipe de scientifiques de l’université de Göttingen, en Allemagne, a rapporté la découverte de deux exoplanètes potentiellement habitables, gravitant autour d’une naine rouge baptisée Gliese 887 (GJ 887).

Cette étoile est environ deux fois plus petite que notre Soleil et se trouve à « seulement » 11 années-lumière de notre planète. Bien que cette distance paraisse énorme, GJ 887 est considéré comme l’un des systèmes multiplanétaires les plus proches de notre système solaire.

Crédits Pixabay

Ces deux exoplanètes, baptisées GJ 887b et GJ 887c, ont pu être détectées grâce au spectrographe HARPS (High Accuracy Radial velocity Planet Searcher), de l’Observatoire européen austral, au Chili.

Des planètes découvertes grâce aux oscillations de GJ 887

C’est en mesurant les oscillations de GJ 887 que les scientifiques ont découvert l’existence de GJ 887b et GJ 887c. D’après les chercheurs, la naine rouge vacillait d’avant en arrière en raison de l’attraction gravitationnelle exercée par ces deux exoplanètes. Les mouvements de GJ 887 sont à l’origine des oscillations qui ont été détectées par HARPS.

Les scientifiques ont analysé ces oscillations pendant 3 mois. Ces nouvelles informations ont été combinées avec les données des mesures de GJ 887, remontant à 20 ans. En étudiant tous ces éléments, les chercheurs ont pu déterminer les périodes orbitales des deux exoplanètes qui gravitaient autour de la naine rouge.

À lire aussi : Grâce aux données de Kepler, des astronomes ont identifié une nouvelle exoplanète

Une troisième planète localisée dans une zone habitable ?

D’après les chercheurs, les deux exoplanètes découvertes autour de la naine rouge sont des super-terres, car elles sont plus grandes que notre planète. GJ 887b a une masse quatre fois supérieure à celle de la Terre et une période orbitale de 9,3 jours. GJ 887c, quant à elle, est sept fois plus grande que notre planète et gravite autour de son étoile en 21,8 jours.

Les scientifiques ont également détecté une troisième planète, plus éloignée de GJ 887, qui met 50 jours terrestres à tourner autour de son étoile. Selon eux, cette exoplanète pourrait se trouver dans la zone habitable de GJ 887, à l’instar de GJ 887b et GJ 887c.

Melvyn Davies, chercheur au sein de l’université de Lund, en Suède, a déclaré que « si d’autres observations confirment la présence de la troisième planète dans la zone habitable, alors GJ 887 pourrait devenir l’un des systèmes planétaires les plus étudiés dans le voisinage du soleil. »

À lire aussi : On a découvert deux exoplanètes se livrant à un étrange ballet