Gmail a trouvé un nouveau moyen de nous protéger du phishing

Gmail vient d’annoncer une nouvelle mesure afin de nous protéger des campagnes de phishing. Elle vise tout simplement à faire apparaître le loto de la marque ou de l’entreprise qui nous contacte. Explications.

Ce n’est pas une révélation, le phishing se porte bien. Très bien même. Galvanisés par le contexte actuel, un contexte qui a poussé de nombreuses entreprises à mettre en place le télétravail, les instigateurs de ces campagnes malveillantes ont redoublé d’efforts pour attirer les internautes dans leurs filets.

Le dossier des éléments non lus sur Gmail
Image par gabrielle_cc de Pixabay (image recadrée)

Gmail, de son côté, intègre depuis longtemps un outil de surveillance et d’analyse afin de nous protéger de ces campagnes. Il fonctionne assez bien et il se montre la plupart du temps très efficace, mais Google a tout de même décidé d’aller un peu plus loin.

A lire aussi : Gmail : comment nettoyer votre boîte et libérer du stockage ?

Gmail veut nous protéger des campagnes de phishing

L’année dernière, la firme a ainsi annoncé qu’elle travaillait sur une nouvelle fonction assez particulière. Une fonction visant à intégrer aux courriels envoyés par les entreprises et les marques… leur logo.

L’idée est relativement simple. Il s’agit en effet de permettre à l’internaute de distinguer d’un seul coup d’oeil si le courriel reçu est légitime ou non. Grâce à ce logo, il peut en effet savoir si le mail provient bien de la marque ou de l’entreprise citée. Il sait donc s’il peut le traiter ou s’il est préférable de l’ignorer et de le supprimer.

Toutefois, l’annonce n’a pas été suivie d’une mise en oeuvre et cette fonction avait fini par sombrer dans l’oubli. Du moins jusqu’à présent.

A lire aussi : 4 alternatives à Gmail

Une fonction qui repose sur le standard BIMI

Google a en effet annoncé hier dans une note de blog le déploiement de cette nouvelle fonctionnalité sur l’ensemble des comptes Gmail. L’opération est actuellement en cours, mais nous devrions tous être en mesure d’en profiter dans ces prochaines semaines.

En revanche, il peut être intéressant de noter que cette fonction est en réalité basée sur le standard BIMI, pour Brand Indicators for Message Identification. Un standard qui n’est pas propre à Google et qui est en réalité porté par plusieurs acteurs du marché. Si Big G en fait bien entendu partie, il compte ainsi d’autres contributeurs comme Verizon Media, Fastmail, Proofpoint, SendGrid ou encore Mailchimp.

Pour en savoir plus sur ce standard, et sur ce qu’il permet, le mieux est de vous rendre directement sur son site à cette adresse.

De votre côté, vous n’avez en tout cas rien à faire de particulier. Cette fonction sera en effet déployée côté serveur, en toute transparence.

Mots-clés gmail