Gmail bloque 100 millions de tentatives phishing chaque jour

Le phishing ou hameçonnage est une pratique très répandue sur internet. Sur la toile, les pirates se servent de cette technique pour récupérer les informations personnelles des internautes telles que leur mot de passe ou leurs numéros de carte bancaire.

En cette période de confinement, les pirates sont plus actifs que jamais et les géants de la tech tels que Google redoublent d’efforts pour protéger les utilisateurs. Dans un billet de blog publié le 16 avril 2020, la firme de Mountain View a révélé que Gmail bloque plus de 100 millions de tentatives de phishing chaque jour.

Attaques Phishing

D’après Google, de nombreux pirates se servent même du Covid-19 pour appâter les internautes.

Google utilise des scanners de malwares sophistiqués

Vous vous demandez sûrement comment Google fait pour détecter et bloquer plus de 100 millions de tentatives de phishing chaque jour. Eh bien d’après la firme de Mountain View, c’est en se servant de scanners de malwares sophistiqués.

« En février, nous avons parlé d’une nouvelle génération de scanners de malwares de documents qui s’appuient sur un apprentissage approfondi pour améliorer nos capacités de détection sur plus de 300 milliards de pièces jointes que nous scannons pour les logiciels malveillants chaque semaine. Ces capacités nous aident à maintenir un taux de détection élevé même si 63% des documents malveillants bloqués par Gmail sont différents d’un jour à l’autre. »

Les pirates se servent du Covid-19

Les adeptes du phishing sont prêts à tout pour hameçonner les internautes. Le billet de blog publié par Google nous apprend que ces pirates se servent actuellement du Covid-19 pour tromper les gens sur la toile.

Google affirme avoir répertorié près de 18 millions de mails malveillants en rapport avec le Covid-19. On apprend aussi que la firme de Mountain View aurait bloqué 240 millions de spams concernant le Coronavirus. « Les attaques de phishing et les scams dont nous sommes témoins utilisent à la fois la peur et les incitations financières pour créer l’urgence afin d’essayer d’inciter les utilisateurs à réagir. » a déclaré Google.

Le géant du web a fait savoir qu’il a amélioré ses modèles de machine learning « pour comprendre et filtrer de telles menaces, » en ajoutant qu’il continue « d’empêcher plus de 99,9% du spam, phishing et des malwares » envoyés aux utilisateurs.

Mots-clés gmailgoogle