Gmail, Google Maps et YouTube ne fonctionneront bientôt plus sur ces téléphones

Gmail, Google Maps est YouTube sont utilisés par une large variété d’utilisateurs à travers le monde. Mais voilà, Google a annoncé que ces trois applications ne seront bientôt plus compatibles avec les anciennes versions de sa plateforme mobile.

Ce n’est pas un secret, Android a toujours été frappé par une fragmentation importante et, d’un certain sens, inévitable.

Un homme se tenant le visage dans les mains
Image par StockSnap de Pixabay

Inévitable car, contrairement à Apple, la plateforme est utilisée par de nombreux constructeurs à travers le monde. Des constructeurs qui sont à la tête de catalogues parfois très denses, et se composant de dizaines d’appareils différents.

Gmail, Google Maps et YouTube bientôt incompatibles avec Android 2.3

Google, de son côté, met bien entendu tout en oeuvre pour rendre ses outils compatibles avec le plus d’appareils possible, mais la firme est contrainte elle aussi de prendre parfois des mesures impopulaires.

Cela risque d’être le cas ici. Plus tôt dans la semaine, Google a en effet annoncé que Gmail, Google Maps et YouTube ne prendront plus en charge les appareils sous Android 2.3 à partir du 27 septembre.

Alors bien sûr, dans les faits, peu d’appareils sont concernés. Du moins chez nous, où le taux de renouvellement est important. Nous sommes en effet nombreux et nombreuses à changer de smartphone tous les deux, trois ou même quatre ans. Et quand on sait qu’Android 12 sera déployé d’ici la fin de l’année, on se doute qu’il ne doit plus y avoir beaucoup de smartphones sous Android 2.3 dans l’hexagone.

A lire aussi : Gmail : 3 astuces pour nettoyer rapidement votre boîte

Une version peu répandue chez nous, mais ailleurs ?

Sauf que le monde ne se limite pas à la France, ni même à l’Europe. Il y a en effet des marchés où les consommateurs n’ont pas la possibilité de changer aussi souvent de smartphones. C’est notamment le cas en Afrique, en Amérique du Sud ou encore dans certaines régions d’Asie comme l’Inde.

Là-bas, les gens conservent en effet leurs appareils beaucoup plus longtemps, faute de moyens financiers suffisants. Et la décision de Google risque d’avoir un impact conséquent dans leur quotidien. Se passer de Gmail, de Google Maps et de YouTube n’est guère facile.

De son côté, l’entreprise justifie cette prise de position en invoquant la sécurité de ses utilisateurs. Android 2.3 a en effet quelques années et la plateforme n’est plus maintenue à jour. Des failles sont donc possibles et c’est aussi une manière pour l’entreprise d’inciter les mobinautes à mettre leur téléphone à jour s’ils en ont la possibilité.