Godzilla vs Kong, le film le plus rentable aux USA depuis la pandémie de Covid-19

Dans une bataille où les quelques survivants peuvent difficilement s’enorgueillir du titre de vainqueur, Godzilla vs Kong remporte la palme du film ayant rapporté le plus d’argent aux États-Unis depuis que la pandémie de Covid-19 a sensiblement impacté, entre autres effets, l’industrie du cinéma.

Combien sommes-nous à ne pouvoir citer les films ayant pu bénéficier d’une sortie dans les salles depuis que les mesures sanitaires, liées à la Covid-19, empêchent d’accéder à ces dernières sur de longues périodes ? On peut penser à Tenet, qui a ainsi déboulé dans les salles obscures à l’été dernier, quand l’optimisme était de mise sur un rétablissement prochain de la situation.

Kong vs Godzilla face à face

Kong vs Godzilla face à face

Il est vrai que jusqu’ici, le long-métrage de Christopher Nolan était celui ayant rapporté le plus d’argent avec un total amassé de 58,2 millions de dollars. Entertainment Weekly nous apprend qu’avec 60 millions de dollars au compteur pour son démarrage, Godzilla vs Kong a d’ores et déjà dépassé le record de Tenet sur l’ensemble de son exploitation.

Près de 300 millions de dollars de recettes mondiales générées par Godzilla vs Kong

Au niveau mondial, Godzilla vs Kong d’Adam Wingard a déjà généré près de 300 millions de dollars de recettes. Autant dire que les 363 millions de dollars à mettre à l’actif de Tenet risquent, à leur tour, d’être relégués au second plan la semaine suivante. Sorti le 31 mars dernier aux États-Unis, Godzlla vs Kong y a signé le plus fort démarrage de la pandémie avec ainsi 28 millions de dollars rapportés en l’espace de trois jours et 31,6 millions sur le week-end. Rappelons que sur le territoire américain, Godzilla vs Kong est également accessible sur la plate-forme de diffusion en direct HBO Max.

Quid de la France ? HBO Max n’étant officiellement pas accessible dans l’Hexagone, la seule manière apparente de découvrir Godzilla vs Kong en version doublée serait d’attendre une réouverture des salles de cinéma. Réouverture qui n’est pas à l’ordre du jour du côté des autorités, alors qu’aux États-Unis, les salles de New York et de Los Angeles ont été autorisées à accueillir de nouveau du monde, et ce en quantités réduites. D’autres États devraient prochainement s’ajouter à la liste.