Good Girls Company : la croisière sexuelle marche fort

Good Girls Company doit certainement se frotter les mains. La première croisière sexuelle lancée par les organisateurs marche fort et 16 clients ont ainsi décidé de prolonger leur voyage.

Good Girls Company a défrayé la chronique le mois dernier en annonçant l’organisation de la toute première croisière sexuelle légale, une croisière dont le point de départ était initialement prévu en Colombie. La compagnie avait même pris soin de réaliser une vidéo promotionnelle afin de mettre en avant son service et cette dernière n’était pas passée inaperçue.

Good Girls Company

Le concept est plutôt basique et c’est sans doute ce qui le rend aussi efficace.

Good Girls Company : une croisière très décriée

La croisière organisée par Good Girls Company se déroule ainsi en présence de soixante travailleuses du sexe grassement payées. Durant le voyage, les participants peuvent avoir des relations sexuelles avec les hôtesses de leur choix et consommer de l’alcool et des drogues à volonté.

Plusieurs animations ont également été planifiées, avec de nombreuses orgies et parties fines à la clé.

Suite à la diffusion du spot publicitaire, de nombreux hommes ont répondu présents et les billets mis en vente par la compagnie ont été épuisés en l’espace de quelques heures à peine.

Le voyage devait initialement se dérouler entre le 24 et le 27 novembre, mais certains voyageurs ont demandé aux organisateurs de prolonger l’expérience d’une semaine en échange de 10 000 $ chacun.

Face à la situation, la compagnie a accepté et la fin du voyage est donc planifiée pour le 4 décembre prochain.

La croisière durera une semaine de plus

D’après Good Girls Company, la croisière rencontre un franc succès et la fête ne semble connaître aucun temps mort. Certains clients dorment ainsi à peine quelques heures par nuit afin de pouvoir profiter au mieux du voyage et des services offerts par les organisateurs. Parmi ces personnes se trouve un chanteur connu, un chanteur dont l’identité n’a pas été communiquée pour des raisons évidentes.

À l’origine, le voyage devait avoir lieu en direction d’une île située au large des côtes colombiennes, mais les organisateurs ont finalement décidé de changer leurs plans suite à la levée de boucliers provoquée par la mise en ligne de leur première vidéo promotionnelle.

Les autorités colombiennes ont en effet montré les crocs en promettant d’expulser tous les participants avant qu’ils ne puissent faire leur croisière. En conséquence, Good Girls Company a choisi de changer de crèmerie et d’organiser le voyage en direction d’une île privée située dans les Caraïbes.

Mots-clés insolite