Google a avoué écouter des conversations privées de ses clients via les haut-parleurs Google Home

Google Home fait partie des haut-parleurs intelligents les plus célèbres actuellement sur le marché. Le géant du web Google vient cependant d’admettre qu’il permettait à son personnel d’écouter certains enregistrements de ses clients à partir de ces haut-parleurs.

Selon les explications de l’entreprise, elle travaille avec des experts en langue de différentes nationalités pour faire l’analyse des extraits audio.

Crédits Pixabay

Une fuite au niveau des données concernant des enregistrements néerlandais a  contraint le géant de la technologie à donner plus d’informations sur le sujet.

Les explications de Google

Selon le porte-parole de Google, ils effectuent ce travail d’écoute dans le but d’améliorer la reconnaissance vocale ainsi que certaines fonctionnalités dans Google Assistant. Il est à noter que Google Assistant est aussi bien utilisé sur les smartphones Android que sur les haut-parleurs Google Home.

Google Assistant a la particularité de pouvoir comprendre et répondre aux commandes vocales. Il peut ainsi informer sur les dernières actualités par exemple ou sur la météo. D’autre part, il a aussi la capacité de contrôler les autres appareils connectés qui se trouvent à proximité.

Une fuite de données confidentielles

Selon l’explication d’un responsable de Google, seul un petit nombre d’enregistrements anonymes ont été retranscrits par leurs experts en langue. D’après la déclaration du géant du web, seul 0,2 % des extraits audio ont été examinés par les experts linguistiques et ces enregistrements ne sont associés à aucun compte d’utilisateur.

Cependant, des données audio confidentielles néerlandaises ont été dévoilées par l’un de ses reviewers. Une enquête a ainsi été lancée suite à cette violation de la politique de confidentialité et de sécurité de l’entreprise. Par ailleurs, la société prendra les mesures nécessaires une fois l’enquête terminée.

Google n’est pas la première compagnie technologique à avoir exploité des enregistrements audio de ses clients. Amazon a aussi confirmé qu’elle procédait à l’écoute de certaines interactions audio entre ses clients et son assistant vocal Alexa.

Quoi qu’il en soit, ces entreprises technologiques vont devoir trouver d’autres solutions pour développer leur technologie. Le fait d’écouter les conversations privées des usagers pourrait en effet dissuader ces derniers d’utiliser des appareils utilisant la commande vocale.

Mots-clés googlegoogle home