Google a banni l’application Android Infowars à cause de fake news sur le Covid-19

En ces heures sombres, où l’inquiétude et la peur règnent dans chaque recoin du monde à cause du SARS-CoV-2, l’accès à l’information est capital. Or, la symétrie d’information est souvent compromise par la désinformation. En réaction à ce problème, les géants du numérique se sont ligués pour lutter contre les intox concernant le Covid-19.

La coalition inclut Facebook, Google, LinkedIn, Microsoft, Reddit, Twitter et YouTube.

Crédits Pixabay

Les sociétés ont annoncé, 16 mars dernier, qu’elles allaient lutter « conjointement contre la fraude et la désinformation sur le virus ». Dernièrement, Google a décidé d’exclure l’application Infowars du Play Store. Le motif du bannissement serait de fausses allégations du théoricien du complot Alex Jones, le propriétaire de la plateforme, à travers une vidéo publiée récemment sur le site.

D’après Wired, Alex Jones « contestait la nécessité d’une distanciation sociale, d’un abri en place et d’efforts de quarantaine destinés à ralentir la propagation du nouveau coronavirus » dans la séquence.

Infowars avait également été banni de l’App Store en septembre 2018

Rappelons qu’Infowars est à l’origine un site spécialisé dans la publication de fake-news, fondée en 1999 et inspirée d’une théorie du complot américain d’extrême droite du même nom. Avant d’être retirée, l’application Android a été téléchargée plus de cent mille fois.

À titre de rappel, Infowars avait également été banni de l’App Store en septembre 2018. Apple avait justifié sa décision en citant les directives régissant sa boutique.

En effet, les contenus jugés « offensants, insensibles, dérangeants, destinés à dégoûter ou de goût exceptionnellement mauvais » y sont interdits.

Une menace sérieuse pour la santé publique

Un porte-parole du géant du numérique a précisé que, à l’heure actuelle, la lutte contre la désinformation sur Play Store est une priorité absolue. « Lorsque nous trouvons des applications qui enfreignent la politique du Play Store en diffusant des informations trompeuses ou nuisibles, nous les retirons du magasin. »

Par ailleurs, désormais, Alex Jones n’a plus le droit de vendre les produits Infowars en tant que traitement ou remède contre le coronavirus à New York. «  [Les] dernières contrevérités d’Alex Jones sont incroyablement dangereuses et constituent une menace sérieuse pour la santé publique des New-Yorkais et des individus de toute la nation », a déclaré Letitia James, procureur général de la ville, dans un communiqué.

Mots-clés google