Antitrust : troisième plainte déposée contre Google en l’espace de deux mois

Google a de nouveau un problème avec la justice. Après avoir été poursuivie par le ministère américain de la justice (DoJ) en octobre dernier, la firme de Mountain View fait actuellement l’objet d’un procès intenté par 38 Etats et territoires américains à l’instar de Colorado, Arizona, New York, Washington, Virginie…

Les plaignants reprochent notamment à Google de chercher à monopoliser à tout prix le marché des moteurs de recherche. La semaine dernière, 10 Etats américains, indignés par les pratiques publicitaires en ligne prétendument anticoncurrentielle de Google, ont également porté plainte contre la firme.

Crédits: Pixabay

Le géant de la technologie est en effet accusé d’avoir passé un accord avec Facebook pour contrôler les offres de publicité en ligne.

Google agit au détriment de ses concurrents?

Après avoir reçu la plainte jeudi dernier, Phil Weiser, procureur général du Colorado et autorité en charge de la direction de cette nouvelle procédure a fait une déclaration sur l’affaire. « Les actions anticoncurrentielles de Google ont protégé ses monopoles généraux de recherche et excluent ses concurrents, privant les consommateurs des avantages des choix concurrentiels, empêchant l’innovation et sapant les nouvelles entrées ou les extensions » a-t-il fait valoir.

Les procureurs démocrates et républicains impliqués dans ce procès vont de ce fait travailler de manière à rendre justice aux concurrents de Google.

Il est vrai que le géant américain de la technologie débourse chaque année des milliards de dollars pour que son moteur de recherche apparaisse par défaut sur les navigateurs, diminuant ainsi les chances de ses concurrents. C’est justement pour cette raison que le DoJ a déposé une plainte contre la firme au mois d’octobre.

La réponse de Google

Si l’on en croit Adam Cohen, directeur de la politique économique de Google, la société est prête à collaborer pour résoudre les différends.

Google soutient toutefois que les utilisateurs basés aux Etats-Unis paieront le prix fort pour une refonte de son moteur de recherche. « Ce procès vise à repenser la recherche de manière à priver les Américains d’informations utiles et à nuire à la capacité des entreprises à se connecter directement avec les clients» peut-on lire dans un billet de blog publié par la firme de Mountain View la fin de la semaine dernière.

Le géant de la technologie a en outre mentionné les alternatives à Google telles qu’Amazon, Expedia et TripAdvisor pour démontrer qu’il existe d’autres plateformes de recherche avec lesquelles il est possible de trouver des informations pertinentes au bout d’un seul clic.

Mots-clés googlejustice