Google accusé de cacher l’existence du monstre du Loch Ness

Dans le folklore écossais, le monstre du Loch Ness ou Nessie, est un être aquatique qui habite le lac Loch Ness dans les Highlands écossais. Il est semblable à d’autres monstres de lac supposés en Écosse et ailleurs, et est souvent décrit comme étant de grande taille, avec un long cou et une ou plusieurs bosses dépassant de l’eau.

Selon The Daily Star, une nouvelle théorie du complot vise le géant Google à propos de l’existence du monstre du Loch Ness. Google Maps serait en effet accusé d’avoir effacé les traces des endroits où l’insaisissable monstre du Loch Ness aurait surgi de l’eau.

Loch Ness

Une preuve de l’existence du monstre du Loch Ness cachée par Google ?

La célèbre application de navigation et de géo-localisation de Google a été utilisée au fil du temps par les théoriciens du complot pour prouver que de nombreux phénomènes, y compris ceux liés aux observations de Nessie, existent réellement. À un moment donné, les théoriciens du complot ont même cru avoir « découvert de l’or » alors qu’ils fouillaient les terres écossaises montagneuses, écrit The Daily Star.

Les légendes autour du Loch Ness prétendent que le grand lac contient un énorme monstre. De nombreuses histoires et photos de “Nessie” ont émergé au fil des ans, sans aucune observation concrète. Mais une image satellite de Google Maps aurait apparemment montré quelque chose qui se cache sous la surface. Les utilisateurs affirment que l’image montrait un monstre énorme avec la tête qui pique au-dessus de l’eau. Des silhouettes plus petites proches de la grosse bête sont également considérées comme étant sa progéniture selon les théoriciens. Cependant, l’endroit de la photo aurait été brouillé par Google Maps.

Le monstre du Loch Ness de plus en plus observé…

Chaque année, des observations du monstre du Loch Ness dans le grand lac écossais sont enregistrées. La dernière en date est celle d’un touriste de l’État américain de l’Idaho qui rapporte avoir vu l’animal alors qu’il était en vacances en Écosse. Il dit avoir vu de grandes formes grises se déplaçant dans l’eau près de la jetée du château d’Urquhart. Les observations du monstre du Loch Ness ont atteint un nombre record l’année dernière. Les 11 observations, enregistrées dans le livre officiel des observations 2017, ont en effet été le nombre le plus élevé au cours de ce siècle.

Il est aussi intéressant de noter que de plus en plus de personnes s’intéressent aux événements liés à Nessie, les compétitions pour les meilleures observations de Nessie étant de plus en plus répandues en Écosse. Le public est même invité à écrire des livres sur l’existence réelle du monstre du Loch Ness.

Google pour sa part ne s’est pas prononcé sur l’accusation.

Mots-clés googleinsolite