À un moment donné, Google a pensé faire l’acquisition d’Epic Games

La récente déclassification de documents judiciaires relatifs au différend ayant opposé Google à Epic Games révèle notamment qu’à cette époque, le premier avait songé acquérir le second.

Il y a près d’un an, Epic Games avait pris le risque de permettre d’effectuer des micro-transactions sur les versions iOS et Android de Fortnite en contournant le système mis en place par Apple et Google. Ces derniers étaient donc appelés à ne plus recevoir les commissions normalement prévues pour ces paiements.

Fortnite sur un smartphone Android
Crédits Pixabay

La réponse ne s’était pas fait attendre du côté d’Apple, qui avait ainsi rapidement retiré Fortnite de son Apple Store. Avaient suivies des poursuites en justice engagées par Epic Games contre ce géant californien pour “pratique monopolistique”.

A lire aussi : Trouve ton pseudo Fortnite avec ce générateur épique !

Intentions de rachat de la part de Google : le patron d’Epic Games n’était pas au courant

Google avait également fait l’objet de semblables poursuites de la part d’Epic Games. De nouveaux documents judiciaires déclassifiés, et partagés par The Verge, révèlent notamment qu’à l’époque de cette bataille entre Google et Epic Games, le premier avait envisagé de faire l’acquisition du second. Voici ce que mentionnait la plainte d’Epic :

“Google est allé jusqu’à partager ses bénéfices monopolistiques avec ses partenaires commerciaux pour s’assurer qu’ils acceptent d’exclure la concurrence, a développé une série de projets internes pour faire face à la ‘contagion’ qu’il percevait des efforts d’Epic et d’autres pour offrir aux consommateurs et aux développeurs des alternatives compétitives, et a même envisagé d’acheter tout ou une partie d’Epic pour étouffer cette menace.”

Tim Sweeney, fondateur d’Epic Games, a réagi à l’article de The Verge en assurant sur son compte Twitter qu’il ignorait les plans de Google au sujet d’une possible acquisition de sa société :

Nous n’étions pas au courant à l’époque, et en raison de l’ordonnance de protection du tribunal, nous découvrons seulement maintenant que Google a envisagé d’acheter Epic pour mettre fin à nos efforts pour concurrencer Google Play.”

Et d’ajouter plus loin :

“On ne sait pas si cela aurait été une négociation pour acheter Epic ou une sorte de tentative de prise de contrôle hostile.

Ici, Google parle également de l’expérience de chargement latéral ‘franchement abyssale’ qu’ils ont créée, tout en vantant publiquement Android comme une ‘plateforme ouverte’.”