Google Actualités va bientôt changer

Le numéro un des moteurs de recherche annonce un changement qui concerne la manière dont Google Actualités affichera les résultats. Face à la mise en place de la nouvelle directive européenne sur le droit d’auteur, la firme a décidé de ne plus afficher d’aperçu du contenu en France pour les éditeurs de presse européens.

La nouvelle loi française sur le droit d’auteur entrera bientôt en vigueur. Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas encore, cette nouvelle disposition légale qui protège davantage le droit des éditeurs de presse en ligne prendra effet à partir de fin octobre. Elle découle notamment de la nouvelle directive européenne sur le droit d’auteur. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les répercussions du nouveau texte en France commencent à se faire sentir.

Crédits Pixabay

Concernant par exemple Google, la firme vient d’annoncer au travers d’un billet de blog que des changements seront apportés dans la manière dont les résultats d’actualités apparaîtront dans le moteur de recherche.

À l’heure actuelle en France, lorsque les résultats de recherches sont affichés, Google Actualités propose un aperçu de chaque article en affichant quelques lignes de textes et/ou une petite image. Bientôt, ce ne sera plus le cas !

« Plus d’aperçu dans Google Actualités »

« Lorsque la loi française entrera en vigueur, nous n’afficherons plus d’aperçu du contenu en France pour les éditeurs de presse européens, sauf si l’éditeur a fait les démarches pour nous indiquer que c’est son souhait. Ce sera le cas pour les résultats des recherches effectuées à partir de tous les services de Google », peut-on lire dans le communiqué.

Pour accompagner ce changement, Google a mis en place un nouveau paramètre qui permet aux éditeurs de définir la quantité d’information qu’ils souhaitent voir apparaître sous forme d’aperçu dans les résultats de la recherche.

Un changement qui ne plaît pas à tout le monde

Certes, il est agréable d’apprendre que le géant de l’internet a tenu compte de la nouvelle loi française sur le droit d’auteur. Néanmoins, la décision qu’il vient de prendre ne fait pas du tout l’unanimité.

Le ministre de la Culture figure parmi ceux qui contestent le changement, appelant à une négociation à grande échelle entre Google et les éditeurs.

De nombreux professionnels n’apprécient pas en réalité le fait que la société ait pris la décision de manière unilatérale… ce qui était pourtant hautement prévisible. Après tout, rien ne force les éditeurs de presse à passer par les services de Google pour promouvoir leurs contenus…